un kayak pliable , démontable, l’embarras du choix. petite mise à jour 03 2017

Les Inuits construisaient des kayaks en bois flotté et os de mamières marins , recouverts d’une peau tendue ,sans même connaitre de mesure métrique ou autre .

Avec leurs seuls moyens physiologiques , poing , bras , jambes , bassin ,ce qui leur perméttait de construire un bateau parfaitement adapté à la morphologie de l’utilisateur , du sur mesure parfait !

Le kayak démontable / pliable est apparu en 1905, avec pour découvreur Alfred Henrich étudiant en Bavière , il a beaucoup navigué avec son invention , descendant les rivieres , puis une fois le bateau plié revenant à pied a son point de départ … en 1907 il a vendu son procédé a Johan Klepper qui le développa de façon industrielle et commerciale . A cette époque le loisir était quelque peu réservé à une élite qui en avait  😉 )… et le bateau s ‘est développé tres fort en Allemagne il n’est pas rare de trouver encore dans les greniers des bateaux datant de cette époque parait il …  c’est  en 1950 seulement que Klepper a introduit les « Air sponsons  » flotteurs latéraux internes a la structure permettant de tendre la coque qui jusque la était assez molle .

histoire klepper

En 1933 , Folbot est créé en angletterre , puis migre aux USA pour raison de marché plus large … en traversant l’atlantique le concept évolue et les technologies de construction aussi .:image site folbot :

folbot1933folbot-greenland-iiyellow

histoire de folbot 

En 1936 , Jean Chauveau , en s’inspirant probablement du concept du Klepper créa son produit , puis sa marque Nautiraid beaucoup plus tard environ 1950 également … Cette entreprise a survécu elle aussi ,comme folbot et klepper, ( qui d’ailleurs est coté en bourse preuve de son gros développement ) jusqu’a nos jours , pourvu que ça dure !…

Les concepts bois et toile , sont  assez facile à réparer n’importe ou , ils ont été concurencés par des bateaux à ossature Aluminium et toile . Technique plus légère , dificilement réparable et surtout sujette à l’oxdydation par électrolyse ;  un peu d’eau de mer ,de la chaleur ,  et l’alu va se souder assez rapidement à tel point que certain pliables … ne le sont plus .Certain ont des emmanchements en plastique pour éviter ce problème , qui n’en est pas un si vous démontez régulièrement votre bateau à chaque sortie .

une demo du montage Nautiraid ossature alu  courte et claire est disponible ICI ——-

les structures nautiraid :

ossature_aluossature_bois

On peut trouver  deux types d’assemblage ossature peau :

L’un comme sur la vidéo Nautiraid alu montre une entrée de la structure assemblée dans la peau ouverte a l’arriere , et ensuite fermée par un rabat ;

L’autre qui consiste à entrer deux demies parties de la structure dans un bateau fermé aux deux extrémités ( donc par l’hiloire (feathercraft par exemple ) et ensuite la tension de la structure s’opère par un systeme de leviers placés au centre .

Pour entrer les charges a l’intérieur des bateaux , la aussi plusieurs  options

Un pont ouvrable au centre de chaque extrémité toujorus sujet a fuites potentielles ;

Des trappes textiles a chaque extrémités

Ou encore entrer le matériel  par l’hiloire .

Ces bateaux  ont fait leurs preuves dans de multiples expéditions tant aux poles que dans au moins une traversée atlantiques épiques voir ce lien :

aventures 

Depuis, nombre de bateaux vendus ont été rénovés parfois après plusieurs années de sommeil dans une cave , un grenier , la mode étant passée … puis revenue … ce qui fait de ces bateaux des références en terme de réparabilité . un exemple :

un exemple vu sur Kmer .eu …

La seule chose que l’on peut regretter aujourd’hui , c’est que les formes n’aient pas évolué beaucoup chez ces constructeurs hormis peut être un peu chez klepper ,avec le quattro ,  alors que les connaissances en hydrodynamiques ont ,elles ,fait de gros progres .. c’est aupres d’autres marques qu’il faudra chercher les nouveautés

mais en contrepartie :

Enveloppes pour Aerius

Pour tous les Aerius livrés depuis 1950, Klepper peut fournir des enveloppes neuves, qui peuvent recevoir es nouvelles options proposées sur les bateaux neufs ( les sas de chargement par exemple). Le délai de livraison est d’environ 4 semaines. Prix sur demande auprès de votre Revendeur ou Importateur.

Si l’on regarde les Klepper , et d’autres concurrents .. on peut s’interroger car les formes sont quasi identiques …. cela sent la copie a plein nez … vérification faite le dernier copié est le FEathercraft Wisper …

Les Feathercraft  fabriqués au Canada ont opté pour des tubes alu , et des couples en polyéthylene , matériaux imputrescible et résistant , une variante , mais pas bon marché non plus .  A noter que ce constructeur a créé de nombreux accessoires interessants comme : le sea sock

cliquez ICI 

ou encore  des matelas léger et peu encombrants ,

cliquez LA 

 

hélas cette société a cessé son exploitation en 2016 , les prix ne passent plus dans le monde actuel..

Le K2 expédition , avec ses 6 m de long , 84cm de large , 320 kg de charge admissible  ,  un paquetage de seulement 112cmX58cmX36cm et un poids leger de 38 kg ce qui est le poids moyen pour un pliable de 5m …soit 20% de moins ;  c’est un peu le range  rover des kayak pliables , mais comme pour celui ci il vaut mieux être passionné et avoir le chéquier qui va avec … 4300 euros quand même …. sans les options

feathercraftk2-sidefeathercraftk2-top
Quelques essais avec tubes composites ont fait leur apparition :Fujita utilise cette technique tube polyester associée a des couples en contreplaqué .

FLK pour sa part fait place à des lisses en « kevlar carbone » et une peau en matériaux extensible , a voir sans aucun doutes .un poids intéressant de 12kg …depuis on a fait mieux , voir plus loin ..

flk-480-44

Le Ladoga advanced de Triton est lui a contre pied :forme moderne , étrave elancée , brise lame sur le pont avant ,  lisses en alu , peau  en PVC , et poids light de 26kg pour un prix de 1600 euros ,certainement un bon bateau pour la sortie a la journée , comparable avec un pliable , sac 110X 45 X 25 , cales pieds , gouvernail et pontages inclus , mais moins solide probablement au vu des matériaux choisis plus légers … un compromis a faire pour gagner du poids sans aucun doutes …

triton-l2_frei
la toute derniere nouveauté en provenance du Canada :

dispo uniquement en solo mais le concept est réellement novateur , plus d’hésitations mer / eaux vives ce bateau ( avec un kayakiste averti ) répond aux deux besoins …. et monté … VRAIMENT en moins de 10 minutes 😀

product-kayak-greenproduct-kayak-side-curvedproduct-kayak-side-flat

le kayak a carene adaptable / réglable 

la vidéo du montage 

LES CRITERES DE CHOIX 

Bien sur ,la transportabilité est un maitre mot dans le choix d’un kayak démontable  ;

Le poids : si vous voulez aller vous frotter aux contrées lointaines , avec déplacement en avion , un bateau plus léger vous allegera d’autant le prix de vos billets  car la surtaxe due au poids des bagages est assez forte . Par ailleurs manipuler un bateau de 38 a 40kg , ne ménagera pas vos vertebres … d’autant que souvent il est supérieur aux chiffres constructeurs annoncés . mais en dessous de 32 kg je n’ai rien trouvé en biplace .Attention certain revendeurs prennent de s libertés avec les poids annoncés , un bateau est donné a 23 kilogs ici et a 32 kilogs chez le constructeur , je pense que le site du constructeur est plus objectif

L’encombrement : selon la taille de votre véhicule , il peut être difficile d’y placer à la fois vos bagages , votre bateau et ses accessoires nécessaires ; pagaies gilets etc .  D’ou un transport  sur le toit , mais la on risque le vol …. les dimensions des paquets sont a prendre en compte …

Les performances nautiques ( stabilité statique , manoeuvrabilité , passage dans les vagues ) seront à analyser en fonction du programme  , mer , riviere calme , ou agitée ? le mieux étant de procéder à un essai sur l’eau .

 Sa capacité d’emport de charge et de personnes est  a considérer en fonction du programme de navigation , inutile de choisir un bateau avec 320 kg de charge utile pour naviguer en solo à la journée car la prise au vent compte tenu du volume sera démesurée . . mais trois places possibles seraient peut être les bienvenues pour y mettre votre enfant .. même occasionnellement

Le choix des matériaux , réparables ou inter-changeables sera dicté par le type de navigation , lointaine ou pas , comment remplacer un tube alu tordu dans une région assez isolée ? il est certainement plus facile de réparer une piece de bois avec les moyens du bord .

 Le budget fera certainement la différence , c’est pourquoi il faut le fixer en premier afin de ne pas glisser sur un achat qui dépasse la raison , car pagaies et gilets, sont indispensables et a choisir avec soin , la pagaie sera votre moteur et un bon bateau avec une mauvaise pagaie cela ne rime a rien .. et un gilet de qualité sera gage de confort et de … sécurité si il est a votre taille et adapt avotre morphologie , mais ils alourdissent le budget initial , a ne pas négliger … comme les sacs étanches etc … .

LA REGLEMENTATION 

la réglementation achangé e 2014 , depuis mai les bateaux de 3,5mde long ont la possibilité de naviguer jusqu’a 2 miles des cotes sans immatriculation ; au dela il faut être au moins deux embarcations et cette fois immatriculés . le matériel de sécruité lui n’a ps changé .

CONSTRUCTION AMATEUR

Si d’aventure cela vous tentait , sachez que ce site propose des plans , des astuces et un didacticiel absolument formidable et immédiatement exploitable pour fabriquer votre kayak en tube et toile , démontable ou pas a vous de choisir , technique comparable aux feathercraft …

le site a disparu hélas ..

construction amateur d\’un kayak pliable démontable 

seariderpic2

bien sur cette liste de constructeur n’est pas exhaustive , et pourrait être complétée 😀

un petit complément .. 😉

Nautiraid a mis  à  jour ses modèles avec les nouveautés Narak et grand Narak .

Plus étroit , sans stabilair, le Narak   est désormais le cheval de bataille en solo .Il est  beaucoup plus étroit que la gamme précédente , le nez ne pique plus vers ‘l’eau ce qui limitera certainement les enfournements , très influencé par la mouvance Bretonne  » trad » , le bateau tend  à se rapprocher des kayaks traditionnels ,( sauf pour la peau en matériaux actuels .. ) mais au détriment des connaissances modernes sur les carènes performantes , c’est peut être un atout , ou pas …. pour savoir si il vous convient la seule solution est de l’essayer !

narak550

La solidité de l’ossature est un atout dans les contrées lointaines , la réparation d’une lisse en bois est plus aisée que celle d ‘un tube alu ou zycral .le poids en contrepartie est le prix a payer pour cela .

Pour les expéditions le Grand Narak est lui équipé de stabilairs ;  il reprend sur ce point la conception des anciens bateaux . Ces stabilairs donnent du volume de flottabilité et augmentent considérablement la stabilité secondaire , en créant toutefois une trainée non négligeable dans une mer clapoteuse . La surface mouillée étant  nettement augmentée . l’étrave est haute sur l’eau ,ce qui améliorera le confort d e l’équipage en augmentant la prise au vent , on n’a rien sans contrepartie !

grand-narak550

Si l’on se réfère aux «charge maxi» possibles ,jusqu’à  320kilogs , on peut se demander si ce poids inclut bateau et équipage . Si comme je le pense , oui , il ne reste plus en solo «que» 220 kilogs de charge matérielle utile ce qui est déja beaucoup , tant a manipuler qu’a faire avancer ..

Pour faire surnager 300 kilogs , a moins que les lois de la physique aient changé c’est 300 litres de flottabilité et si un gonflable peut aisément s ‘affranchir de cette nécessité , un démontable , même avec ses stabilairs , ne peut pas le faire sauf a placer es volumes de flottabilité dans les soutes .Le volume même de ces stabilairs non indiqué représente un manque d’ information cruciale sur le plan de la sécurité .Ceci dit , normalement d’après les textes de la division 240 , si le concepteur constructeur donne l’immat pour 320 kilogs , il est de son devoir de tester à flot a charge maxi avec inclus  deux fois 15 kilogs de métal aux places des passagers .. le bateau devant encore avoir une stabilité positive .

Si je partais en expé avec ce type de bateau ( démontable ) je vérifierai par moi même ce point en immergeant le bateau à charge maxi en eau douce . Simple a réaliser et gratuit ce test est sans danger pour le bateau , et l’eau douce n’étant pas agressive pour les matériaux un simple séchage ensuite sera nécessaire .

Bien sur un (des)  sac étanche avec le matériel créera  une petite réserve de flottabilité mais il est nécessaire de faire les essais en configuration chargée et immerger le bateau pour vérifier la bonne répartition des masses / flottabilités .

L’absence de cloisons ne permet pas de diviser les volumes , et vider un bateau de ce volume une fois chargé avec une simple pompe à main dans une mer que l’on suppose agitée relève de l’exploit physique  , l’hiloire se trouvant trop bas sur l’eau .de plus l’eau emprisonéne a bord se déplace au fil des inclinaisons du bateau c’esta dire que dans une descente d e vague la masse se déporte a l’avant quand nous souhaiterions le contraire .

KRT_5619le Kurent de Feathercraft avec ses 9 kilogs représente une « nouveauté » intéressante sic e n’est qu’il faut alors prendre en compte la fragilité de la peau au frottement , étant vrai qu’avec ce poids réduit le portage est réduit à sa plus simple expression . A noter également que compte tenu de la nouvelle réglementation la navigation solo est possible jusqu’a 2 miles ..le même modele est disponible avec une peau renforcée , pods 12,5kg et prix a la hausse 2990 euros quand même ..il n’est plus au catalogue , constructeur disparu ..

 

Alors : démontable?

Oui bien sur très bon choix pour voyager , mais attention aux spécificités . Celles ci sont valables pour l’ensemble des démontables . Quand aux moyennes de vitesses annoncées ici ou là , attention aux calculs par trop optimistes , une moyenne de 2,5 noeuds est déjà très bien pour un bateau en double chargé sur une mer simplement clapoteuse , alors en expé solo  avec 300 kilogs  a propulser  il est très probable que cela sera moins élevé ..

Pour finir , votre kayak,lorsque vous l’aurez acheté , vous aurez un rapport affectif avec lui ,vous vivrez des aventures , que ce soit à coté de chez vous ou au bout du monde , alors prenez le temps de le choisir , si cela est possible essayez le, vous gagnerez 50% de chance de ne pas vous tromper 😉 et ensuite, appropriez vous votre compagnon en l’équipant , en améliorant ses accessoires ou son estéthique il vous le rendra bien ; et ensuite lorsque vous constaterez que les retour vent de trois quart arriere sont légion, vous lui offrirez une garde robe pour profiter pleinement du vent qui vous pousse … gratuitement . Ce sujet a déja été abordé sur ce blog , il fait partie de l’un des plus regardés 😀

Ne négligez pas l’occasion elle peut faire bien des heureux à prix raisonnable

En ce qui concerne le rapport prix / poids , le KG est imbattable reste a bien définir le programme de navigation pour ne aps être déçu dans tous les cas , démontable ou KG .

Bon choix et belles balades 😉

Publicités
À propos

une passion pour le kayak et les engins a propulsion naturelle : propulsion humaine , vent ..

Tagged with: , , , , , , ,
Publié dans découverte du kayak, essais de kayaks, Uncategorized
15 comments on “un kayak pliable , démontable, l’embarras du choix. petite mise à jour 03 2017
  1. diacoyannis dit :

    bonour, proprietaire et utilisateur d’un kleeper aerius, j’aimerai connaitre vos prochains articles
    merci d’avance
    yassas

  2. pinkandy dit :

    le fil rss vous permet d’être averti des nouvelles parutions ..

    😉

  3. […] posts comme la voile etc .. ici le LIEN/ avec 4400 clics , ou ou encore l’embarras du choix ..ici le LIEN avec 3225 clics … montrent l’appétit pour le conseil dans le choix de votre monture , […]

  4. Bottadio dit :

    Bonjour,

    Je viens d’acquérir un kayak démontable, de marque EIPET, si j’en crois une plaque métallique se trouvant sur l’embarcation. Pourriez-vous m’aider à trouver des informations sur ce modèle ?
    Merci d’avance.

    Bottadio

    • pinkandy dit :

      aucune connaissance de l’origine de ce kayak , une photo pourrait aider mais la marque en elle même , connais pas ..
      votre vendeur n’a aucune infos sur l’origine ?

  5. jvb dit :

    c’est la solution a tous mes problemes car les pneumatique n’avancent pas les rigides sont encombrant, le demontable c’est le reve pourquoi n’y avais-je pas pensé avant.

    • pinkandy dit :

      si cela apporte une réponse a votre choix d’un bateau tant mieux , mais ne croyez pas ceux qui vous disent que les kg n’avancent pas , car avec le Nomad je suis a égalité avec des pliables de même dimensions , et avec un tahiti je me baigne au bord d’un lac …
      il ne faut pas penser qu’un concept pliable ou démontable n’est pas assujetti aux critères de performances liés a son concept ( longueur largeur a la flottaison , hydrodynamique soignée ou non , déformabilité etc …
      un Trak kayak n’a rien a voir avec un démontable Wayland par exemple , chacun aura ses avantages et ses inconvénients , le stockage mis a part il existe aussi d e tres bons rigides dont le prix est 3 a 4 fois inférieur a un démontable de bonne facture .. Ferarri ou Skoda c’est souvent le portefeuille qui sera décisionnaire 😉

  6. danen dit :

    bonjour
    au travers des lectures du site j’aimerai connaitre le montage spi léger type parachute sur nautiraid 454 .basé à la Ciotat je souhaiterai utiliser ce systeme simple qui si j’ai bien compris permet une itilisation largue grand largue et permet de remonter au vent. Derives ou pas dérives,??
    Merci d’une réponse sur mon mail

  7. Romarin 06 dit :

    Merci Andy, je te lis toujours avec autant de plaisir, et à chaque fois j’apprends de nouvelles « choses »…
    Un Nautiraid ou un Klepper ça fait réver, mais je crois que je vais rester avec le Nomad. Vivement des jours meilleurs pour une remise à l’eau, il fait décidément trop froid en ce moment.

  8. pinkandy dit :

    merci 🙂

    le choix d’un démontable est une autre approche , pour ma part le KG m’apporte ce que j’attend d’un kayak transportable , chacun peut trouver chaussure a son pied , il faut seulement bien connaitre le produit , ses qualités et ses défauts ainsi on n’est pas déçu !

    le froid est parmi nous mais bien au chaud dans l’hiloire , et correctement équipé c’est faisable , il faut juste se motiver …

    • Romarin 06 dit :

      Après une dizaine de nuits entre à -7/-9°, 15 cm de neige hier à la maison, et un temps de chien toute la journée… Diffcile de se motiver d’autant qu’il faut faire 160km mini aller-retour, pour trouver des conditions de mer aléatoires. Deplus, comment faire sécher le Nomad quand il neige, pleut ou gèle ?
      Je crois qu’il va attendre le mois de mars pour retrouver l’eau.
      Du coup, j’ai farté les skis.

  9. pinkandy dit :

    ben comme ici il ne neige pas , et que le vent sera présent demain avec un léger réchauffement ,il est probable que je fasse une reprise ..

    pour sécher en hiver c’est effectivement plus compliqué sauf a posséder un garage chauffé 😉

  10. Michallon Fabien dit :

    Il existe un nouveau kayak pliable : http://www.orukayak.com . Qu’en pensez-vous?

    • pinkandy dit :

      le bateau est en longueur inférieure a 4m d e long donc engin de plage
      il serait produit en Californie et n’est pas importé en Europe ..
      le délai de livraison en « précommande est d e 4 mois  » tout cet ensemble de choses fait que pour ma part je ne m’y risquerais pas , mais c’est un avis personnel ..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Blog Stats
  • 484,452 hits
%d blogueurs aiment cette page :