Petits conseils pratiques

 

Vous débutez en kayak ? 

voici quelques conseils issus de nos expériences personnelles 😉

Le kayak est une activité de loisir et peut aussi être pris comme un sport . 

Notre pratique se limite à la balade , et pour moi occasionnellement  à un entrainement physique un peu plus intense . 

Je n’aborde pas la navigation en  froid extrême car nous ne la pratiquons pas ! 

 

quels sont nos ennemis en kayak ? 

 

Le Chaud qui entraine :

-la déshydratation 

-Des coups de soleil 

-Un risque d’insolation 

-Une sudation 

 

 

Pour y pallier :

-De l’eau : un litre est vraiment un minimum   pour une personne en été et pour une balade de deux à trois heures 

-Un chapeau à larges bords sera préférable à une casquette , trempé régulierement dans l’eau il rafraichit pendant qu’il sèche sur votre tête .

-De la crème solaire  ( votre nez vous remerciera !)

-Des lunettes d e soleil avec un fort indice de protection aux UV . 

-Un t shirt avec des manches , il sera toujours possible de les relever si vous êtes adeptes du bronzage cycliste . préférez des vetements en polyéthylène de type helly hansen , ( comme ils sont bleus on a l’air de schtroumph mais bon …pas grave 😉 ou pour les budgets serrés le même de chez D4 ..la on peut choisir la couleur . -Éviter les couleurs sombres qui chauffent plus au soleil .

-Avantages:  ils sèchent très vite et  même mouillés ils tiennent chaud .Le fait de porter un t shirt évite le reforidissement du à l’évaporation brutale de la sudation .

ete

Le Froid :même par une température estivale , il peut nous affaiblir  à cause : 

-Du vent qui peut provoquer un refroidissement important 

-Des embruns projetés si les vagues se levent .

-De la fatigue , apres un long trajet ou simplement quelques plongées en apnée . . 

 

Pour y pallier :

-Emporter dans un sac étanche 

-un bon coupe vent si possible respirant .

-une polaire fine 

-Une serviette pour se sécher si besoin 

-Des vêtements de rechange en général 

-Des barres de céréales car l’hypoglycémie arrive vite ( refroidissement + effort inhabituel )

-Par temps frais ,( et ensoleillé) , supérieur a 5 ° , un vetement foncé ou noir vous apportera une chaleur supplémentaire due aux rayonnements solaires .

par  cette température , et sans ensoileillement , nous échangeons notre chapeau à large bord contre une casquette en polaire avec les oreilles couvertes , c’est un choix perso de confort et non d’esthétique on le comprend aisément :-))

-Le coupe vent sera doublé d’une polaire et respirant c’est alors très important car sinon la transpiration due au pagayage en se refroidissant fera chuter très vite votre températuire corporelle. 

Calanques de Morgiou en hiver

hivers

Plus généralement :

-Pour les mains , si vous pagayez avec un manche alu , le port de mitaines pourra vous éviter les ampoules si votre peau est fragile ;  elle vous protégeront aussi du froid relatif de l’alu .

Le chien ne respecte aucune consigne 😦

gant-brigt

-Ne pas oublier que même lorsqu’il fait froid il faut boire car une faible déshydratation entraine très vite la perte de 30% a 40% de vos possibilité . 

-Si vous n’avez aucune connaissance de la mer ,  un lac  pour débuter  sera moins stressant et vous réservera moins de surprises , en conditions calmes s’entend 😉

et la France regorge d’endroits magnifiques et sauvages

le lac d’ Annecy en automne: 

annecy

-Enfin ne vous lancez pas dans une riviere sans en connaitre les difficultés qui peuvent être sournoises , courant , branchages , sauts etc … sachez qu’elles sont classées par catégories afin d’en connaitre à peu de chose prêt la dangerosité et le niveau de compétences nécessaire . Passer par une école de pagaie dans ce cas me semble indispensable mais je ne suis pas expert du tout dans ce domaine …

 

Organisation d’une balade :

-On ne prend pas la mer sans avoir consulté l’avis de la météo Marine , pour notre part avec un avis supérieur à force 3 nous ne sortons pas au loin; simplement parce que nous considérons que c’est notre limite de plaisir ;ensuite cela devient plus sportif et plus engagé selon les endroits de pratique . Cela ne veut pas dire que nous ne navigons pas dans plus fort , mais simplement que nous ne PARTONS pas avec une prévision plus forte . 

-Pour s’éviter des surprises , il faut aussi consulter les marées ( l’annuaire), sachant que dans certains endroits les courants peuvent être très supérieurs à votre vitesse maximale  de déplacement à la pagaie . 

-Le départ ,autant que possible se fera contre le vent et contre le courant , afin de revenir avec ces éléments favorables une fois que vous serez fatigués.

-Il ne faut pas oublier chemin faisant qu’il faudra revenir , et la distance pourra alors paraitre longue .

-La prévision de distance se fera en fonction du type de kayak , bien sur mais aussi de votre condition physique . 

-Avec un peu d’expérience , une moyenne d’environ 5 km/h ,soit la vitesse d’un piéton sur un chemin , est envisageable avec un bateau de début , ou un KG ( kayak gonflable ) .

-Une balade autour des iles du littoral:  le must 

Les iles de Lerins par l’est.

_4198310

Quel matériel est utile ? 

-Une pagaie adaptée :

À votre taille = dimension 

À votre expérience =pas trop  puissante pour débuter , risques de tendinites 😦

-Le Gilet de flottabilité

le gilet doit être bien adapté à votre morphologie , ne doit pas vous comprimer , il ne doit pas être trop haut ni frotter sous les bras , questions de confort très importantes.

Pour la sécurité une petite poche avec un sifflet peut être un plus .

-La ligne de remorquage 

De préférence en polyéthylene car ce matériaux flotte il est donc facile de l’attrapper même si il est mal lancé ! Plus longue que le bateau …

-La ligne de vie

Un cordage qui fait le tour du bateau , pour s’accrocher si besoin  , remonter à bord  , ou encore fixer des accessoires . 

-L’éponge  l’écope ( ou les deux ) ou encore une pompe manuelle .

Pour vider l’eau du bateau si besoin , sans avoir à mettre pied à terre .

-La pompe , si vous êtes en gonflable 

Une valve mal vissée qui perd de la pression peut vous gacher la balade alors c’est une précaution à prendre 😉

-Une lampe torche ou frontale :

La visite des grottes marines est une activité que vous ne manquerez pas de pratiquer alors autant prévoir .. même si certaines sont éclairées naturellement 😉

Grotte du  Capo Rosso ; Corse

grotte

Le GPS 

Bien sur , un GPS permet non seulement de connaitre votre vitesse sur le fond , la distance parcourue et votre position , mais il permet aussi de mesurer le courant , ce qui est déja important pour savoir ou l’on en est , distance parcourue / distance de retour et effort a prévoir ainsi que temps nécessaire au retour . 

Même s’il est dit “étanche” , un conseil, placez le dans un sac étanche transparent, cela  pourra vous épargner quelques soucis avec la garantie qui fonctionne souvent bien mal sur ce point facheux ( du vécu !)

GPS , eau , sac avec rechange , et cerise sur le gâteau retour sous  spi 

gps

Nous vous souhaitons de bonnes balades à bord de votre kayak et autant de plaisir que nous en avons au depuis que nous pratiquons B) , en gonflables , en démontables , en rigide , peu importe !

tous-les-kayk

Publicités
À propos

une passion pour le kayak et les engins a propulsion naturelle : propulsion humaine , vent ..

Tagged with: , , ,
Publié dans découverte du kayak, sécurité et réglementation, Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Blog Stats
  • 472,206 hits
%d blogueurs aiment cette page :