Gouvernail ou pas ? maj 11/05/2013

Lorsqu’un sujet fait polémique il est probable qu’il y ait des raisons , qui peuvent être justifiées par différents arguments .
tentons d’y voir clair .

Un gouvernail ça sert a quoi ?
-changer de cap
-maintenir un cap .

Il sert donc comme son nom l’indique de gouverne en kayak controlée au pieds , mais aussi de stabilisateur en direction , il agit en position rectiligne exactement comme le ferait une dérive . Il peut compenser une tendance du bateau à lofer dans le vent par exemple .
L’inconvénient du gouvernail ou plutôt sa moindre efficacité vient du fait qu’un Kmer est souvent tres gironné , ce qui fait que dans les mouvements de tangage le gouvernail peut tendre à sortir momentannément de l’eau , cela le rend bien sur moins efficace .
La dérive placée sur nombre de kayaks compense une tendance a devenir trop volage dans une mer formée , en l’abaissant partiellement ou totalement le kayak devient très directeur , cela permetd e réguler aussi en fonction de la charge du bateau .

Quels sont les “ défauts du gouvernail “ souvent cités ?

-A) Remonté sur le pont il crée une trainée au vent fort ( en fait assez faible 1/2 ro x S x V2x cx)(ro= densité de l’air , S =surface latérale , V 2étant le carré de la vitesse du vent cx = coéficient d e trainée aéro) pour info et simplifier ro=1 et CX égamlement , comparable a une plaque plane ….
Mais pourquoi s’il ya du vent laisserait on le gouvernail sur le pont en position relevée ???
Si je l’abaisse, ce qui me semble utile et raisonnable dans du vent, il reste la tête du gouvernail hors de l’eau.
Cette trainée est négligeable.
FAUX
Conclusion : cet argument ne tient pas .

B) Si l’on s’habitue à utiliser un gouvernail on n’apprend pas les méthodes de pagaie (circulaires appuis appel déports etc ),Ni les méthodes de gite pour faire tourner un kayak .
FAUX
Doit on être obligé pour apprendre ? rien n’empêche d’apprendre ces méthodes ,en relevant le gouvernail , en l’utilisant uniquement lorsque l’on en a un réel besoin ..
J’avoue avoir du mal à comprendre en quoi quelque chose qui facilite l’usage d’un matériel peut avoir un aspect néfaste à son apprentissage , d’autant plus que les utilisateurs de pirogues , de surf skis et autres kmer très étroits constatent que sans gouvernail ils réalisent des rayons de virage déraisonnables , leurs embarcations étant extremement directrices .
Donc cet ustensile se développe sur nombre de bateaux plus extrêmes et on continue de véhiculer qu’il ne faut pas les acheter ??
Cet argument est donc irrecevable aussi à mon sens .

C) “les cables ou des éléments vont rouiller et casser”
FAUX/ vrai
Un gouvernail comme n’impoprte quel bateau peut être bien ou mal conçu , bien ou mal construit , ses éléments constitutifs bien ou mal choisis .
Pourquoi les câbles ne sont ils pas en dynéma comme l’ensemble des grééments dormants et courants des bateaux de course actuels ?
Le prix compte tenu de la longueur et du diamètre nécessaire est complètement dérisoire .
Un minimum de controle permet de voir venir cette oxydation dans la plupart des cas si l’on choisi quand même un matériaux oxydable.
je réfute donc aussi cet argument

D) Le gouvernail va gripper
FAUX
J’utilise des gouvernails depuis 7 ans , aucun n’a jamais grippé .
Si un élément en acier glissse dans une bague en acier le grippage est prévisible évident . Même chose en alu sur alu , ou acier sur alu .
C’est y ici simplement un problème de mauvaise conception mécanique sans plus .

on dispose d ‘un axe probablement en acier inox , cable aciers avec sertissage cuivre , ensuite flasques en alu , a mon avis tous les ingrédients pour une électrolyse rapide , sans aucun intérêt ! Pourquoi un cable en acier qui résiste a 300kilogs ??? l’élastique qui maintient la position basse travaille en cisaillement sur la flasque en alu …

Il suffit d’utiliser un axe inox sur un fourreau en plastique et le grippage ne viendra simplement jamais, la corrosion non plus . Cet argument est simplement un discours pour effrayer l’utilisateur potentiel .
Je réfute cet argument .

E) Le palonnier engendre des zig zag qui sont consommateurs d’energie et diminuent l’efficacité du cale pied pour augmenter la puissance de pagaie .
VRAI ou FAUX selon le système de pédales .
Les systemes à rail , laissant coulisser la pédale pour actionner le gouvernail engendrent il est vrai cette tendance à zig zager a chaque poussée sur les pieds .

Mais il existe aussi des systèmes qui autorisent une poussée forte sur la plante du pied et une action de gouverne avec la pointe des pieds , c’est la solution à ce probleme .une simple pédale rotative en totalité ou dans sa partie haute ( par exemple surfskis ) .

F) Le gouvernail est fragile
VRAI
Cela peut être vrai dans deux cas de figures ,donc cette faiblesse est à prendre en compte .
1) L’arrivée en marche arrière dans un obstacle ou sur la plage pale baissée fait travailler à l’arrachement la liaison gouvernail /support coque ; cela peut engendrer des dégats parfois irrépérables sur des bateaux en PE ou la destruction de l’axe du gouvernail . .
2) Heurter un haut fond avec un système de maintien en bas de la pale bloqué .
Je m’explique : deux concepts de gouvernails sont sur le marché . L’un, le plus ancien repose sur un cordage de descente et un de montée . La descente comme la montée sont immobilisés par un coinceur . Si la pale heurte le fond elle ne peut remonter sans que l’on ait au préalable libéré le coinceur . La pale sera donc endommagée le choc pouvant se transmettre sur l’axe ou la fixation sur le bateau ou abîmer la liaison coque .
Deux autres concepts plus récent prennent en compte ce défaut , Kajaksport

et Kayak Gear ; dans un cas une liberté de remontée au choc , dans l’autre un maintien en position basse par un élastique ou un ressort . Cette deuxieme formule a ma préférence pour sa simplicité , un seul cordage pour la remontée et pas de risques en cas de choc.

Quand au choix de la dérive ,( aileron escamotable placé en arrière de l’hiloire )

Comme elle est placée dans un puit , elle peut tres bien se voir rendue innéficace par blocage de graviers dans ce puit . Par ailleurs un puit est créateur de trainée hydrodynamique pale basse ,si bien fait soit il , et un système de cable va asservir la descente montée de cette dérive donc là aussi risques de coincements … de plus elle prend de la place dans le coffre arrière … Nul n’est parfait 🙂

Si je replace le choix gouvernail ou pas dans le contexte du gonflable , je dirais qu’il peut être agréable d’en avoir un ne serait-ce que pour la navigation sous voile et là personne ne pourra me contredire je pense 😉

Si je me permet d’en conseiller un c’est parce que j’ai testé les deux modèles ..
Voila mes arguments en faveur du Kayak Gear .
-Simplicité de montage
-Facilité a obtenir une piece d’adaption au bateau , externe , a visser sceller ou coller .
-Un seul cordage de remontée a bord .
-Multiple choix de tailles de pales , la plus grande étant idéale pour le Nomad .
-Deux modèles au choix pour une remontée a 270°
ou a 120°

-Cordages de transmission en dynéma .
-Axe inox de 10mm
– Tension de la pale en position basse ajustable .
-Deux options de montage , l’un avec goupille circulaire et l’autre avec tenue quart de tour .
Sur un gonflable ( comme sur un démontable ) le gouvernail sera démonté à chaque navigation, alors autant choisir quelque chose de simple , fiable et efficace a monter démonter .

Pourquoi le Kajak sport est il moins intéressant après essais ?
-le systeme de blocage en position basse est instable la pale remonte a 45° ..
– le réglage de l’elastique de descente assez difficile a régler

En conclusion
Si le gouvernail placé sur un bateau fortement gironné est une erreur ,se passer de gouvernail sur un kayak très directeur et tendu serait une aussi , l’ensemble des constructeurs l’a compris et livre des bateaux avec gouvernails avancés sur pivot ( qui présente d’autres désagréments algues fragile au choc , non relevable etc ) ou sur le tableau arrière .
Placer un gouvernail sur un gonflable permet de l’emporter ou pas , et de l’utiliser à la voile ce qui est d’un grand confort .
Ce qui est moins compréhensible c’est l’option gouvernail + dérive ! choix imposé par la présence systématique de la dérive sur certain modeles .. tendance oblige !
Quel intérêt ? augmentation du poids non négligeable cout plus élevé .. Option ceinture et bretelles pour les anxieux de la corrosion ou du gripage de l’un des éléments ? 😉 il faut avouer que pour gripper un cable inox dans un fourreau en polyéthylene il faut mettre de la bonne volonté !

Reste que pour être dans le “mouv pro Kmer” le gouvernail est proscrit , la dérive très tendance 😀

je viens d’acquérir un GeminiRM , indisponible sans la fameuse dérive chere a nos amis Bretons .. des la troisieme sortie c’estd éja en panne , le cable sort de son logement ,au niveau d e la commande  la gaine force trop et  l’ensemble est anti-hydrodynamique a souhait ! un gros puis du a la nécessité de dépouille du moulage et une dérive plate comme une planche a pain !… Décidément cela ne va pas me réconcilier avec les dérives .. Je vais donc devoir placer un gouvernail ;-D en 10 ans utilisation d e gouvernails, ce type d’incident ne m’était jamais arrivé .. comme quoi il faut se méfier des idées véhiculées sur les Forums …

Le mieux étant dans ce cas , d’ apprendre le virage à la gite ( aisance ou pas selon le bateau) et peut être l’eskimautage , chacun étant libre de son choix .. Et maitriser les deux n’empêche pas l’utilisation d’un gouvernail 🙂 A savoir quand même que les utilisateurs de kayak de mer dit classique ont une durée de pratique statistique évaluée a 3 ou 4 ans maximum , dégout , blessures,frayeurs , lassitude ? aucun document sur ce point .. dommage cela démontrerait peut être le coté trop extrême de certaines embarcations qui sans une pratique hebdomadaire, et une santé au top (ce dont tout le monde ne dispose pas 😦 ) ne sont pas raisonnables , donc relativement vite abandonnées .
qu’en sera t il des adeptes du KG ?

Alors Gouvernail ou pas ?
Mes arguments n’ont pour but que de vous mener a une réflexion personnelle qui guidera votre choix .

le kayak gear sur notre vadrouilleur

http://www.kayakgear.net/menu-familias.php?id=7&lang=_eng

http://www.kajaksport.com/?components_eng/components.php&tuote=&ryhma=Säätöevä%20ja%20peräsin

le montage du gouvernail sur le Nomad :

lignes  passant au travers du pont , plusieurs boucles pour ajuster en fonction de l’utilisation , solo bi , ponté ou non .. . et élastiques de rappel vers l’avant .

IMGP5640

lignes  passant dans l’échancrure du pont avec insert en velcro, sangles et tubes d’aquarium .

DSCN0361

modification du cale pieds pour gouvernail et montage lignes de commande .

IMGP5639

Publicités
À propos

une passion pour le kayak et les engins a propulsion naturelle : propulsion humaine , vent ..

Tagged with: , , , ,
Publié dans bricolages et bidouilles, kayak, NOMAD
6 comments on “Gouvernail ou pas ? maj 11/05/2013
  1. yoann derrien dit :

    Bonjour,
    Je suis l’heureux possésseur d’un kayak nomad pour ma famille et je veux y mettre un gouvernail (kayak gear). J’avais trouvé (ou reçu) il y a quelques mois un fichier pdf expliquant en détail comment procéder pour monter le gouvernail mais je n’arrive plus à le trouvé sur le forum « forum kayk  » ou sur ton site.
    Pourrais-tu me dire où est ce fichier ou alors me l’envoyer?

    Merci beaucoup de ton aide

    Yoann

    PS : Je suis très satisfait du nomad mais il me faut un gouvernail car avec un peu de vent, je galère.

    • pinkandy dit :

      salut Yoann

      Je n’ai plus d e PDF, tout ayant été supprimé suite a mon départ d e ce forum; je ne supporte pas l’irrespect de la parts de modérateurs incompétents .. passons ..
      .
      Pour monter un femelot de gouvernail il faut un emporte pièce de 6mm et d es vis mécaniques de même diamètre , attention les vis doivent être en » tete extra-large plate bombée  »
      La tete doit se trouver DANS le bateau et l’écrou prisonnier du femelot .
      Pour cela les vis doivent faire 17mm en bas et 19mm en haut de longueur pour ne pas gêner le passage de l’axe de gouvernail
      ça peut s ‘ajuster a la lime sur place ( ronde de petit diamètre nécessaire ).

      Pour immobiliser l’ensemble de façon définitive un frein filet est nécessaire sur l’écrou au moment du montage définitif , un prémontage est donc nécessaire pour ajuster l’ensemble.

      Le fémelot doit se positionner juste en dessous de la sangle d’assemblage pont / coque .

      comme je l’ai dit dans ce post le gouvernail sur un bateau de cette taille est un grand confort quand les conditions montent . un centrage des masses sur l’arriere rend toutefois le bateau moins volage sans gouvernail .

  2. Aymeric dit :

    Bonjour,
    Pour un Nomad HP3, on dirait que Kayak Gear ne fait plus différentes longueur de gouvernail et qu’il n’existe qu’un modèle unique (au système de fixation près) avec une hauteur de lame de 40cm. Est-ce suffisant pour le Nomad ou vaut-il mieux chercher des alternatives ? (NB: j’ai un modèle de Nomad avec un système de fixation préinstallé, donc probablement postérieur à 2012 je crois).

    • pinkandy dit :

      ouic’est OK il faut juste passer un foretd e 10 dans le trou si le modele est avec la goupille en bas ; ne pas prendre le modele avec quart de tour il user trop vite l’ergot en plastique

  3. José Sousa dit :

    Please help me understanding step by step how do you place the gouvernail and its cables. What gouvernail should I choose for nomad hp3?
    One more thing… What is the best way to build the solo pointier?

    Congratulations on your work
    Very gratefull for what you already told in this web site about tricks for hp3 and other KG.

    mercie beaucop!

    • pinkandy dit :

      it depend if you have or not the female piece on the boat ( femelot ) if not it is necessary to place this piece on your hull .( have a look on the pictures on my blog ..at the end of the article

      the rudder from kayak gear is ok , bus take care to buy the correct model , with a long male part and not the quarter turn for look . if not it will not match after few time of use .

Commentaires fermés

Blog Stats
  • 498,556 hits
%d blogueurs aiment cette page :