Kayaksailor …. contact

Depuis toujours j’ai aimé les belles inventions , les beaux assemblages mécaniques astucieux ..
Le kayaksailor m’a tenté dès sa sortie , le prix élevé et la nécessité de l’importer de façon isolée ont été des freins importants ..Le temps faisant son oeuvre j’ai craqué !
le cout une fois ici est prohibitif , port ,taxes ( TVA ) , frais douaniers , transitaire… je ne pense pas qu’il sera distribué à grande échelle à cause de son cout. Le matériel est bien sur breveté !

Le système inclut un mat coulissant en deux parties , une grand voile ,une bome , un support de mat deux supports de dérives et deux très belles dérives au profil parfait et à grand allongement .les visseries , pops , pontets inox et sanglettes sont inclus dans le colis .
Celui ci comprend également une housse de protection de l’ensemble et un très épais sac de transport . Le tout respire la belle ouvrage .

Pour le premier essai c’est le baudet ( le Scapa ) qui sera porteur de l’ensemble , il ne craint ni les chocs ni les grosses conditions il l’a déja prouvé avec les essais de la spoon . Le concept SOT permettant une remontée a bord tres facile au cas ou le capitaine ne soit pas à la hauteur du bidule .

Une simple sangle passée sous la coque et une garcette à l’avant assurent la tenue du matériel sur le pont , ceci afin de valider la position longitudinale avant de percer quelques trous dans le bateau pour fixer de façon plus définitive .

Le principal atout du Kayaksailor réside dans la compacité de l’ensemble et la faculté de replier ou déplier l’ensemble en quelques secondes . Il est même possible de prendre une bande de ris qui réduit considérablement la surface de voile .

La mise a l’eau s’est faite au Palm Beach comme à l’habitude , le vent est faiblement représenté .. Tant pis .
Dès la mise en oeuvre on sent que la voile pousse gentiment , les dérives réglables permettent d’équilibrer le bateau sans trop d’action du gouvernail .
Remonter au vent en kayak est une expérience sympa , en Nomad avec notre geneaker et les dérives nous remontons honorablement , a environ 45 ° du vent . Ici nous arrivons a un cap sensiblement équivallent , mais le vent est très faible ,et la surface vélique beaucoup moins importante , la vitesse aussi .

J’ai bricolé un genois en tête de mat pour améliorer la puissance dans les petits airs , il remplit effectivement sa mission mais rend le bateau un peu mou ( trop de poussée en avant des dérives ).Il laissera place des les prochains essais a un foc en tete moins surfacé .

La sensation de glisse est rapidement présente des lors qu’une vague nous pousse un peu , le vent relatif augmentant, le bateau en profite pour accélérer . On se trouve sur un micro dériveur très véloce face aux voiliers présents sur le plan d’eau .

Aurore a trouvé le nouveau jouet très plaisant et s’est aventuré dans la passe , sans complexes face aux grosses unités qui croisent dans les parages .. une bonne demie heure de navigation l’a convaincue du choix .

La simplicité de fonctionnement avec la voile seule est évidente , et instinctive, une seule écoute à ajuster .

J’ai ensuite tiré sur les pagaies en remontant au près , et l’appui de la voile est effectivement moteur , cela se sent au faible effort nécessaire pour obtenir une vitesse accrue .
la redescente au portant a été plus laborieuse , le vent faible ne permettant pas de profiter d’une poussée suffisante pour surfer les vagues des bateaux qui hachent le plan d’eau

Une fois placé sur le surf ski je pense que les résultats vont être à la hauteur de mes attentes , le Triak étant trop cher , l’hybride réalisé avec le Guru devrait me donner satisfaction ; l’objectif étant un kayak performant , avec une très forte stabilité secondaire ( principe du « gullwing » de Huky mais avec des flotteurs gonflables ) et une capacité à surfer la houle 🙂 la voile en plus 😉

un deuxieme essai avec un nouveau foc plus étroit m’a procuré beaucoup de plaisir !

une petite vidéo sur ce lien ..
scapa kayaksailor

Après avoir essayé le kayak sailor sur l’ensemble de la flotte ,
le Nomad

le Zoar

j’ai conclu en revendant le matériel à un amateur , sachant que pour moi la simplicité de ma Spoon , avec ses évolutions correspondait plus a mes envies , la remontée au près je la laisse pour profiter pleinement du surf au portant et d’un honorable vent de travers .

J’ai été surpris de constater que l’ajout de flotteurs stabilisateurs sur le Guru pénalisait autant a la voile

alors que a la pagaie ils ne touchaient pas l’eau , sous voile l’appui est quasi constant et les performances se dégradent .. et ‘l’ensemble ne permet pas de meilleures performances qu’avec le Zoar …


Comme j’avais conservé le Guru pour cet objectif et qu’un amateur désirait un Guru , voila deux matériels désormais en d’autres mains .

Publicités
À propos

une passion pour le kayak et les engins a propulsion naturelle : propulsion humaine , vent ..

Tagged with: , , , ,
Publié dans bricolages et bidouilles, essais de kayaks, kayak a voile
5 comments on “Kayaksailor …. contact
  1. annickemmanuel dit :

    Effectivement, dimanche, le scapa équipé ainsi et les coups de pagaies t’ont propulsé hors de notre portée avec notre Nomad. C’était vraiment bluffant de voir cet avion sur l’eau. Je n’ose imaginer avec le guru surf ski monté en OC1

  2. pinkandy dit :

    avecle guru ça avance mais le réglage de hauteur de s flotteur est déterminant sur le sperformances pour l’instant pas plus rapide que le scapa .. a la voile bien sur ..

  3. Thomas dit :

    Bonjour Andy,

    J’ai l’intention d’installer le kayaksailor sur mon Nomad HP3 et j’aimerais savoir deux trois petites choses avant de faire cet achat conséquent :

    -Quel matériel supplémentaire (handmade ou pas) faut il prévoir pour équiper le KayakSailor sur un gonflable tel que le Nomad ?

    -Le système t’a t-il paru stable ? Le fait de ne pas avoir de fixations plus solides telles qu’on pourrait les avoir sur du dur n’est-il pas problématique ?

    -Faut-il ponter obligatoirement pour avoir plus de surface d’installation ?

    – Le kayaksailor + deux personnes, dont un barreur à pédale à l’arrière sont elles envisageable dans mon HP3 ?

    Merci beaucoup pour ton article. Si tu as d’autres photos de l’installation, tu devines que je suis preneur !

    • pinkandy dit :

      Matériel home made aucun , sinon deux protections pour le ragage a placer entre les tubes latéraux et les boudins mousse frite de piscine ou mousse américaine . La fixation décrite sur la photo n’a rien de temporaire ,les points d’attache de mon Nomad ont supporté des spis jusqu’a 6m2 et deux dérives hollandaises ,donc beaucoup plus contraignant . Simples sangles fournies ou bagagères et çà fonctionne très bien .. bien sur l’expert « anikemmanuel » a vu quelque chose que comme a son habitude en fait il n’a pas vu , l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours sans doute un syndrome du vrai faux spécialiste !….spécialité des forums .
      Pour les performances du gréément , c’est correct en regard de la surface de voile .
      Les dérives sont facile a régler et permettent un cap honorable selon le bateau , en Nomad je pense 60° ce qi est plutot bien .
      Le gréément se tient très bien dans le vide pas besoin d’appui central , donc ponté ou pas peu d’importance.
      La charge dans le bateau importe peu c’est simplement la place à bord qui est réduite par la présence du gréément . Ne pas le placer a l’extrême avant cela gache les performances
      Pour résumer mon point de vue :
      -Cout élevé surtout avec les frais d’importation , tVA transitaire transport etc .
      -Corrosion en milieu salin mediterrannée nécessitant un entretien journalier rinçage séchage et graissage ( silicone).
      -Très facile a installer de façon provisoire pour les réglages puis définitivement une fois la ou les places choisies ( elles peuvent être différentes en solo et bi .. )
      Pour un usage sur le Nomad privilégier la grande surface , avec la prise de ris cela permet de meilleures performances dans le petit temps .
      La présence d’un foc aisé a réaliser par soi même est un gage de meilleures performances sans débourser de grosses sommes suplémentaires .

  4. Thomas dit :

    Un grand merci !!!!

Commentaires fermés

Blog Stats
  • 498,558 hits
%d blogueurs aiment cette page :