le Zoar , la polyvalence abordable , même a la voile

le Zoar … la Polyvalence , même à voile !

Après avoir essayé la voile kayaksailor sur les autres kayaks , cette fois c’est sur le Zoar que j’ai fait une adaptation encore provisoire ..
Le temps fraichit ( tout est relatif ) et un pontage juppé devient bien confortable .
Mes essais sur le Trak m’avaient montré que la stabilité initiale et secondaire du bateau se pretait assez mal a mon avis a cette utilisation ..Le couple de chavirement étant présent .Nous verrons donc ce qu’il en est avce le Zoar .

Une fois le matériel a poste , prêt a partir .. enfilage de la jupe , et en route .

Quelques surfs sur les vaguellettes du bord , puis route a l’Est .

On monte la voile , abaisse les dérives , c’est parti .

Le matériel sur le pont n’est que peu genant , bien sur, la prise au vent latérale est accrue , mais on ne ressend pas le poids du matériel .

En s’éloignant la houle se renforce en restant bien ronde
Dès les premiers instants le ressenti est bon , stable suffisament pour voir venir la risée .. le vent annoncé à 30 km/h ne montera en fait pas au dessus des 15 km/h ..
Suffisant toutefois pour cheminer entre 7 et 9 km/h en aidant un peu à la pagaie .

Dans des vents légers ce choix procure beaucoup de plaisir car on joue à prendre les moindres vagues pour accélérer .. Le vent relatif s’accroit et la voile en profite pour donner de la puissance c’est assez surprenant .
L’angle bord sur bord est d’environ 90 ° à la voile seule .
Je ferais le tour complet à la voile , au pres en montant vers l’Est , au bon plein en retour vers l’Ouest , puis au portant en montant vers la plage , quasi plein Nord .

Quelques empannages involontaires ne mettent pas en péril la stabilité , juste un peu d’effet de surprise ..
J’apprécie le gouvernail qui autorise le repos total sous voile seule , sans corrections de trajectoires pagaies à faire . Le bateau file bien sans que la sensation de vitesse ne soit fortement présente ; il passe le clapot facilement sans trop mouiller . Bien au chaud dans mon habitacle je mettrai 1,30 heure pour parcourir les 11 kilometre de la balade . L’effort à la pagaie a représenté environ 30% de l’effort à fournir sans la voile .. Un bon rendement tout de même .

Nouvel essai cette fois par vent d’est 30 km/h et grosse houle , quelques surfs au bord après avoir franchi la mousse ,

Puis cap au sud pour un tour de Ste Marguerite . Cette fois conpte tenu de l’état de la mer j’ai pris la Spoon ( pop up sail)
la descente au portant jusqu’aux Batéguiers , pagaie sur une eau plate cote ouest ,
Puis remontée tonique face au vent et aux vagues parfois grosses .

La houle atteindra 2 bons metres entre st Féréol et la Tradeliere
Le bateau suit sa route sans broncher , non sans arroser copieusement quand même lorsque les vagues tapent par le coté .

Petite pose pic nique sur la Tradeliere , observation de la mer pour un passage le moins agité possible sur les hauts fonds .

;
;
;
;
;
;
;

Retour sous voile pour les 5 derniers kilometres dans une grosse houle , avec de beaux départs au surf .

L’arrivée au bord toujours sous voile sera lui un peu plus fantaisiste , noyé dans un océan d’algues …

Pour conclure ce bateau représente le meilleur rapport plaisir performance / prix à ma connaissance,pour un kayak de mer compact.
Il est solide , stable , totalement équipé ( filets , gouvernail , anneaux de remorquage etc ) et marin ; il est possible de lui adjoindre une voile pop up ou encore une kayaksailor , avec des performances vraiment dignes d’un petit voilier , sans les départs au planning quand même .
et quand la voile chute dans l’eau c’est grave ?
Ben non ça continue même à surfer 🙂

Publicités
À propos

une passion pour le kayak et les engins a propulsion naturelle : propulsion humaine , vent ..

Tagged with: , , , , ,
Publié dans essais de kayaks, flip-flap, kayak a voile, nos balades, spoon
7 comments on “le Zoar , la polyvalence abordable , même a la voile
  1. annickemmanuel dit :

    belle sortie chahutée. Le système de gouvernail est il aussi fiable que le reste? Il me semble que certains s’en sont plaints.

  2. pinkandy dit :

    le bateau a désormais trois ans il ne pose aucun problème de gouvernail , qui est efficace sans être trop surfacé .
    sur nos Lazers par contre c’était évident tous les utilisateurs sont unanimes ..
    la fragilité de la totalité des gouvernails de kayak réside dans le fait que si l’on heurte un obstacle en marche arriere on arrache le systeme de fixation , lors d’une marche arriere dans les rochers par exemple . sinon les cables en inox n’nt jamais été remplacés , mais pourraient l’etre avantageusement par des lignes en dynéma ….
    sur le Zoar le systeme est bien renforcé et ne tient pas sur une unique attache sur le pont mais sur la totalité du tableau arriere ( qui est plat a cet effet ).

  3. MINIER Jean-Sébastien. dit :

    Bonjour,

    Merci pour tous ces essais et tests. Merci pour la voile pop up.
    Je voudrais demander si le système kayaksailor sur zoar est adapté, à ton avis, à une navigation kayak de plusieurs mois: robustesse dans le cadre d’une utilisation quotidienne, rinçage aléatoire (si il y a de l’eau douce dispo), encombrement pont avant, lassitude à gréer/dégréer le système.
    Par ailleurs, le kit peut il tenir à l’intérieur du cockpit du zoar ?
    Merci encore pour la qualité et la pertinence de tes analyses et, plus encore, merci pour le bel état d’esprit.

    J-Seb

    • pinkandy dit :

      content que ce blog te plaise 😉

      tu navigues avec une spoon , pardon , une pop up ?

      pour le kayak sailor , le risque est la corrosion de la glissière ( et des ensembles en alu ) qui oblige alors a pousser assez for sur la bôme pour replier l’ensemble , c’est perfectible mais il faut bricoler un peu , dommage a ce prix de matos .
      –pour le mettre dans le coffre du bateau a mon avis ça ne rentre pas ,dans le cockpit oui sans être a bord bien sur , et probablement en démontant la transversale ( une goupille a oter) et un des supports de haubans .
      encombrement pont avant ça limite fortement l’acces a la trappe avant en séparant en deux l’ouverture , donc petits objets uniquement .
      gréer dégréer est un je d’enfant et le montage peut se faire en tres peu de temps .

      pour ma part et dans les vents faibles un génois très simple a réaliser home made vient compléter agréablement de truc en offrant de la puissance dans les faibles brises . a l’inverse le système de prise de ris est ingénieux et rapide .

      si tu as d’autres questions n’hésites pas 😀

  4. JSeb. dit :

    Merci beaucoup pour cette réponse très complète.

    Je note: c’est la « spoon » , bien sûr. Elle est « top », à tous points de vue, vraiment. J’ai navigué cet été dans les îles Ionniennes et, lorsque je l’ai envoyée, j’ai vu les doigts et les regards des baigneurs et plaisanciers pointer fort vers le Zoar et son aile.

    Je retiens cette idée séduisante du génois complémentaire.

    Merci encore de ta disponibilité, bonne continuation et à bientôt.

    JSeb.

    • pinkandy dit :

      si tu veux faire un genois n’hésites pas envoies moi un mot je te donnerai les cotes du mien ( en tissu parachute poids quasi nul et efficacité dans la simplicité 😉

  5. JSeb. dit :

    Merci de ta proposition; je l’accepte avec un très très grand plaisir (je n’osais pas te le demander).
    La simplicité, ça c’est quelque chose !

    Merci.

    JSeb.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Blog Stats
  • 484,452 hits
%d blogueurs aiment cette page :