où placer ses limites ?

Un Forumeur ,”ours”, nous avait posé cette question pour laquelle il n’y a pas eu beaucoup de réponses ….

« Comment mesurez vous quand vous pouvez y aller et quand vous ne pouvez pas ?
comment se définit la frontière?
je demande ça parce que, parmi mes quelques expériences en mer, il y en a eu où j’ai trouvé que je n’avais pas bien su évaluer cette frontière  »

Pour y répondre il va falloir analyser  plusieurs points

-Ma compétence .
-Mon bateau .
-Mon expérience avec ce bateau
-Les conditions de mer , les conditions de vent
-Conditions de courants marins et d e marée.
-L’orientation du vent / par rapport a la cote . 
-Visibilité
-Équipement vestimentaire
-Choix du bateau
-Navigation solo /matériel de navigation et d e sécurité :

Cela est un gros sujet que je propose en plusieurs étapes .. dans premières , on se pose soi même les questions .

Ma compétence représente l’expérience vécue en kayak , sur différents type de navigation .. par exemple et de façon non exhaustive.
-Ais je navigué avec du vent ?
-Ais je navigué dans des vagues de 0,5m ; 1m …
-Ai-je déjà été dans l’incapacité de revenir à mon point de départ ou a mon objectif .
-Comment ai-je vécu cela ?
-psychologiquement
-physiquement
-Quelles conclusions sur mon manque de préparation ?
-Mauvaise évaluation des conditions ?
-Mauvaise forme physique
-Que sais je de l’évolution météo
autres ..

Mon bateau :
Est il conçu pour ce type de conditions dans lesquelles je veux me placer ou risque d’y être confronté ?

Mon expérience avec ce bateau :
-Quelle distance suis je entraîné à parcourir en eaux calmes ?
-Quelle vitesse suis je capable de maintenir pendant
-Une heure
-Deux heures
-Combien de temps suis je capable de pagayer vigoureusement pour franchir un mauvais pas ( vent de face vagues etc. ..)
En cas de déssallage :
-M’est il aisé de remonter a bord ?
-L’ai je déjà fait en eaux calmes ?
-L’ai- je déjà fait dans des vagues?
-Ai-je besoin d’un flotteur de pagaie ?
-Ai-je abordé ou acquis la manœuvre de remontée a bord avec cet accessoire ?

Les conditions de vent et de mer
Elles sont en théorie prévisibles par les annonces météo . il est primordial de les consulter avant de prendre la mer .
Prévoir l’hypothèse d’une action micro météorologique se fait par contre sur l’observation des conditions in situ , un orage qui se prépare au loin , peut ou pas avoir été annoncé .Une bascule du vent due à la présence d’un gros nuage sur le littoral ou une forte brise solaire ( tournante )…. ce sont des spécificités dont il faut aussi s’informer auprès des locaux ,ou capitainerie su port cela évite des tourments et imprudences .
L’orientation du vent / par rapport à la cote ou au trajet . 
En kayak nous sommes sensibles au vent ,car notre surface mouillée est faible en regard de notre prise au vent .
En règle générale pour lutter contre un vent fort il est préférable de l’affronter de face c’est d e cette façon que nous offrirons le moins de surface exposée donc de forces d’opposition à notre cheminement. Il vaut mieux parcourir 40% de distance en plus , (en réalité pour une trajectoire a 45° on prends 1,414 fois la distance en trace directe ) mais en pagayant symétriquement ( de face ) plutôt que de pagayer en trace directe d’un seul coté pour palier à la dérive du bateau qui abat . De plus, les vagues seront rapidement dans le sens du vent ( le plus souvent) et auront tendance aussi à vous faire changer e trajectoire ( partir sous le vent).
Cette remarque ne s’applique pas forcément a tous les kayaks de mer dont certains très étroits et munis de dérives et /ou gouvernails sont très directeurs et peuvent compenser cela , mais à ceux que je considère comme grand public .

Partir avec un vent de terre , disons 45° de part et d’autre est d’une grande imprudence , si le vent monte non seulement on s’éloignera très rapidement sans vraiment s’en rendre compte ,mais en plus on deviendra très vite invisible de la cote .
Le retour vent de face sera peut être possible pour une personne entraînée selon le bateau l’expérience .

Les conditions de courant marins et marées
Ce chapitre ayant été largement détaillé par Louis sur Forum-kayak , s’y référer est quasi indispensable pour ceux qui veulent pratiquer dans les zones à courant.
néanmoins sur le plan pratique pour ma part j’adopte ceci :
On ne lutte pas contre un courant , on compose avec celui ci .

Visibilité:
Les instances de sécurité maritimes sont conscientes que le Kayak comme la planche à voile , le kite ou le stand up paddle présentent un très gros risque de non visualisation en cas de recherches par les secours .
Avec une simple houle de 1m il est fréquent d e passer de jour à coté d’une personne en kayak sans même la voir ( à fortiori de nuit )

Posséder un système de localisation lumineux est obligatoire en cat C soit pour 2 miles des cotes .
Les fusées de détresses ( rouge ) qui ne sont obligatoires que pour le cat C à 6 miles ,

sont également un matériel adapté pour une bonne localisation si les sauveteurs potentiels ont en vue , ou semblent l’être .
des bâtons de cyalume peuvent aussi être un bon moyen d e localisation dans la durée.

Enfin les bandes réfléchissantes , présentes sur les bons vêtements de mer peuvent aider a vous localiser par réflexion d’une source lumineuse extérieure ( projecteur de bateau , hélico etc. . )

Un miroir de signalisation fait aussi partie du matériel d’armement . Cependant au ras de l’eau ces matériels sont encore peu opérant . C’est un problème soulevé au dernier salon nautique par les autorités , je pense que la réflexion avance .

Équipement vestimentaire
Adapté et modulable en fonction des conditions du moment ou prévisibles .
vêtements isothermes , polaires ,coupes vents , bonnet , ou cagoule , gants , chaussons , autant de matériels a emporter en mer dès lors que votre balade se passe dans la nature les conditions peuvent changer rapidement et le froid coupe les moyens physiques .
Les Canadiens conseillent deux emports de vêtements , un secs en container pour un porté ,une couverture de survie et des bougies avec de quoi les allumer ….
Boissons en quantité ( deux litres par personne et par jour sont un minima en été ) des barres énergétiques ..
Ces éléments permettront de retarder une hypothermie et une perte de moyens du à la déshydratation ou a l’hypoglycémie .
Le choix d’une combimaison isothermique , suffisamment souple pour pagayer longtemps sans gène aux bras ( les combis de surf moyenne gamme par exemple ) est intéressante pour une pratique à pont ouvert SOT ou KG car on est souvent immergé ou mouillé ; pour un kayak ponté je préfère des vêtements chauds et secs qui ne retiennent pas la transpiration car celle ci est cause de refroidissement d e l’ensemble du corps et retarde le séchage des vêtements .
-Le choix d’un matériel connu adapté aux conditions ; comme pour d’autres sports si on considère le niveau de difficulté de 1 à 5 , des lors que les conditions montent il est préférable de descendre d’un cran pour profiter pleinement de la sortie , un bateau plus sage offre une meilleure décontraction que celui qui nous fait serrer les fesses des la première vague un peu vicieuse venue .
navigation solo
Il est fortement conseillé de naviguer à plusieurs , si possible de niveaux et matériels équivalents ; cependant pour ma part je navigue souvent, en solo , dans les conditions un peu plus fortes et j’en tire un grand plaisir sur des sites connus .
Dans ce cas je m’équipe pour être autonome au maximum j’emporte :
matériel de navigation et d e sécurité :
– Jupe adaptée ( été nylon et cheminée nylon , et hiver Néoprène et cheminée nylon , enfin gros temps Néoprène intégrale très ajustée pour éviter toutes entrées d’eau ). ou matériel isotherme Néoprène si pont ouvert .
-Ligne de remorquage avec mousqueton

-Pagaie de secours
-Leash de pagaie

-Gilet

-Miroir
-Pompe de cale

-Écope
-Éponge
-Ancre flottante .( limite la dérive si vent fort)

-Flotteur de pagaie
-sifflet
-corne de brume
-Eau et nourriture .
-Le GPS qui me permet de savoir a quelle vitesse je chemine
-Tel portable étanche au cas ou je change d’avis sur ‘lheure de retour ou l’itinéraire , a mon avis nécessaire.
Je choisis un bateau adapté aux conditions et envies du jour .

Ne pas oublier que pour qu’une activité demeure un plaisir il ne faut pas être inondé de stress , de fatigue de froid , d’incertitude sur ses aptitudes a gérer la situation , la progression est le maitre mot d’une pratique satisfaisante et sans cesse renouvelée, et de très bonnes écoles de pagaies pourront certainement vous aider a progresser encadrés si cela vous convient .

Pour conclure en cas de doutes , mieux vaut regretter de ne pas avoir navigué que le contraire !

Publicités
À propos

une passion pour le kayak et les engins a propulsion naturelle : propulsion humaine , vent ..

Tagged with: , , , ,
Publié dans découverte du kayak, kayak, sécurité et réglementation, Uncategorized
2 comments on “où placer ses limites ?
  1. JSeb. dit :

     » La sécurité d’abord  » .

    En situation dégradée, il me semble qu’il est capital de conserver le maximum d’énergie ( d’en dépenser le moins possible). Les moyens pour appeler  » à l’aide » sont visuels et sonores.
    L’emport d’un sifflet ( en tour de cou) peu contribuer efficacement à attirer l’attention sur zone, en cas de prolème. C’est un objet simple qui a fait ses preuves. Cela évite les cris, épuisant physiquement, et qui, psychologiquement, peuvent renforcer son propre sentiment de détresse.
    Peu encombrant, efficace dans son champs d’action et pas cher, pourquoi s’en priverait-on ?

    Merci pour tous ces conseils sécu.

  2. pinkandy dit :

    tout a fait exact , il s’agit d’une omission de ma part , d’ailleurs le sifflet est attaché a la poche de mon gilet 😉 j’ajoute également sur le post la corne de brume qui fait partie du matériels de sécurité ..

    par contre je n’aime pas les attaches autour du cou , le risque d’étranglement étant toujours possible .. ou un brin de laine que l’on puisse arracher au cas ou .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Blog Stats
  • 484,501 hits
%d blogueurs aiment cette page :