le lac de ste croix en kayak trimaran

Le kayak a voile est il l’arme absolue?

Lorsque l’on ne veut pas faire du rappel , monter un gréement long et fastidieux , porter un bateau lourd a manier ,c’est une option qui est intéressante , bien assis au chaud sous la jupe tout va bien , enfin presque ..

 

au transport  et une fois monté

Les lignes d’un kayak ne sont pas celle d’une coque planante donc des lors que l’on prends vraiment d e la vitesse sous voile ,en solo  on tape dans le clapot car l’étrave sort de l’eau et l’arrière s’enfonce . Le cheminement au pres du vent est assez inconfortable bien que amusant car en place arrière les embruns sont moins perçus .

Dès que le vent monte a plus de 15 noeuds c’est «the blue submarine» , en tous cas en duo .. Sur la place avant ça se gate vraiment au point de devenir insupportable ; soit la vague explose sous le choc et elle est vaporisée , soit le paquet se pose sur le pont et se trouve projeté en l’air ….. juste avant de submerger le passager avant .

La voile lattée sur le mat non haubané est très facile a manier , le vrillage obtenu  m’a permis d’essuyer sans problèmes les rafales a 20 noeuds du début d’après midi . Avec une vitesse de croisière de 6,5 noeuds et 8 noeuds en pointe , je n’i pas battu de records mais je me suis bien amusé

Aurore a désormais son diplôme de sous-marinier , ou presque , il ne lui manquait que le tuba et le masque de plongée ; pas vraiment confortable .

Heureusement ,  a l’inverse , dans des conditions de vent et de plan d’eau calme c’est super sympa , le bateau glisse sans effort apparent a une vitesse proche de celle du vent pour 6 noeuds de vent 5,6 noeuds de vitesse au GPS …

L’apport du spi asymétrique n’y est pas étranger ..

A la pagaie ça va bien aussi même si pour moi l’usage de la pagaie de canoé est plus puissant et directeur.on tient une vitesse de 3 a 4 noeuds selon l’effort consenti

Nous avons ainsi parcouru le lac jusqu’au pieds du village de Ste croix , pu admirer l’envol des grues cendrées , et trouvé notre « trou bleu » de l’an dernier bien que moins visible avec ce niveau d’eau important .

Deux belles navigations assez différentes 😀

Publicités
À propos

une passion pour le kayak et les engins a propulsion naturelle : propulsion humaine , vent ..

Tagged with: , , , ,
Publié dans kayak a voile, nos balades
5 comments on “le lac de ste croix en kayak trimaran
  1. joubert dit :

    Encore une belle réalisation, Andy, félicitations.
    Ce nouvel ensemble, par ses performances va augmenter considerablement le rayon d’ action de vos prochaines sorties et doit vous procurer bien du plaisir!…
    Pour éviter de démaquiller Aurore dès que le vent forcit, n’ y aurait il pas moyen de « coller » un genre de petit déflecteur de chaque côté à l’ avant du bateau afin de dévier la trajectoire des vagues genérées . La pose de « deflecteurs » bricolés dans un premier temps à chaud avec du pvc pour bien épouser la coque et collé provisoirement au double face par exemple afin de pouvoir régler et affiner leur efficacité ne serait pas possible?

  2. joubert dit :

    Oups ! je suis encore une fois en retard d’ une guerre… je n’ avais pas vu qu’ Annickemmannuel avait déjà avancé la suggestion….

  3. pinkandy dit :

    tu peux mettre les déflecteurs que tu veux , j’ia possédé un trimaran de 7 m habitable et des lors que tu approche les dix noeuds ça vaporise de toutes façons , pareils pour les catas d e sports que nous avons eu .
    le but de cette adaptation est de faire des sorties a la voile dans le petit temps avec des performances sympas et sans se prendre la tete sinon mieux vaut reprendre un cata c’est moins cher et beaucoup plus rapide sur l’eau
    il ne faut pas oublier qu’en kayak nous sommes les plus bas sur l’eau 😉

    • joubert dit :

      OK, c’ est compris .Je verrai peut être la bête début juillet car il est probable que ta région soit une fois de plus notre destination de vacances…

  4. pinkandy dit :

    dans ce cas bientôt 🙂

Commentaires fermés

Blog Stats
  • 498,556 hits
%d blogueurs aiment cette page :