Downwind ,vous avez dit Downwind ???

Décidément on ne peut plus éviter ce terme ..

Kezako ?

Il définit une «descente»sous le vent d’un point donné vers un autre point dans des conditions plus ou moins ventées .

il est possible de remonter d’abord contre le vent , puis ensuite de profiter de la descente sous voile , physique mais oh combien formateur pour apprécier la difficulté d’une remontée au vent .

il est aussi possible de faire appel a  un moyen de locomotion qui sert de navette pour un retour sans fatigue !

Quel est l’intérêt ?

Le vent , lorsqu’il dépasse 10 noeuds crée  progressivement une formation de vagues , puis en mer , d’une houle qui est «poussée» par le vent .

dans de la grosse brise les accélérations sont tres vives et le plaisir aussi ! ( ici sup a 35 noeuds )

pour moi il existe deux types de voiles de downwind adaptés :

  • la Pacific Action
  • la Spoon

Seules ces deux voiles montrent vidéos et photos a l’appui les possibilité d’utilisation dans la brise nécessaire a des départs au surf .


http://www.youtube.com/watch?v=msbGMIXrjzs

 

En kayak , en SUP , en Pirogue ou  en Surf-Ski , cette houle est utilisée pour surfer en allant d’une vague à l’autre ,et accélérer en obtenant des sensations inaccessibles sans la houle . Et si surfer avec une petite planche est très technique et demande un  long apprentissage , ici avec un kayak c’est a la portée d e tout le monde ( ou presque )

Mais en fait si l’on utilise la vague due au vent arrière , pourquoi ne pas utiliser aussi la force de celui ci ?

L’ajout d’une voilure de portant apporte un surcroit de puissance , et dispense de pagayer tout ou partie ,on bénéficie d’une poussée continue , a condition que la stabilité n’en soit pas affectée .

Si il est probable que sur un surf ski la manoeuvre est aux limites du contrôlable , quoique avec un peu d ‘expérience cela doit être possible , en pirogue , ou sur un kayak normalement stable la manoeuvre est vraiment aisée .

Rien ne démontre à priori que nous irons beaucoup plus vite avec la voile , quoique selon la force du vent les résultats peuvent être surprenants , mais en tous cas cet appoint de puissance facilitera les départs au surf en diminuant l’effort d e pagaie nécessaire .  il est sûr que pour dépasser la vitesse de la houle il faudra «monter» la vague qui précède celle sur laquelle nous surfons , et cela demandera une grande puissance , il vaut mieux dans ce cas se déporter avec une trajectoire diagonale par rapport à la vague , pour aller en chercher une autre et ainsi de suite .

Une voile spécifique pour la descente sous le vent doit posséder plusieurs qualités ..

-compacité non utilisée ;

-facilité de mise en oeuvre

-stabilité dans les rafales

-régulation de la puissance possible .

-absence de couple de chavirement.

-souplesse et faible trainée si elle passe a l’eau

-absence de rétention d’eau une fois tombée a l’eau ( poche ) pour faciliter sa remise en fonction

Nous testons depuis plusieurs années Des voiles sur des divers bateaux , KG , rigides et démontables , solo et biplaces .l’absence de couple , tant latéral que longitudinal évite a la fois les coups de gites imprévus mais aussi l’enfournement qui est le résultat d’un appui sur l’avant du bateau ( mat rigides ).

La nouvelle génération de kayak  typés surf devrait montrer une bonne aptitude au planning dans la brise , le giron marqué évitera les enfournements au pieds de la vague précédente , ce qui augmentera encore leur potentiel de vitesse et leur facilitera Le contrôle dans les surfs ;

les «épaules» de ces kayaks évitent l’enfournement qui est, il est vrai aussi, limité du fait de la portance de la voilure qui fait déjauger le bateau .

Et , ça fonctionne aussi dans le vent léger : ici 8 noeuds

L’avenir nous montrera si cette activité détournée se répand ou se limite a quelques initiés .

Wait and See  😀

SECURITÉ

-Bien entendu ne JAMAIS pratiquer cette technique par vent portant au large !!!

-Placer un lien qui nous relie au bateau pour éviter de le regarder s’en aller poussé par sa voile une fois tombé a l’eau !

-De préférence choisir un tracé de parcours le long d’une cote ou vers un point d’aboutissement , plage ou cote hospitalière sous le vent 

-Éviter de pratiquer seul ,surtout en conditions fortes , un problème matériel ou une fatigue physique peuvent arriver a tout le monde . 

-Se munir d’un moyen de communication avec la cote ( téléphone étanche ou en poche étanche  ou radio VHF )

Publicités
À propos

une passion pour le kayak et les engins a propulsion naturelle : propulsion humaine , vent ..

Tagged with: , , , ,
Publié dans découverte du kayak, flip-flap, kayak, kayak a voile, spoon, Uncategorized
One comment on “Downwind ,vous avez dit Downwind ???
  1. Astrid dit :

    Super sympa !

Commentaires fermés

Blog Stats
  • 498,556 hits
%d blogueurs aiment cette page :