Surf en kayak

La tendance du surf en kayak incite a se poser quelques questions :

Surfer oui mais dans quelles types de conditions ?

-atlantique , sur le retour de plage dans des vagues puissantes mais qui déferlent ..

-surfer la houle , au large de la cote ?

-sur une mer courte , comme en Méditerranée

-sur des hauts fonds

Dans ou sur quel type de kayak ?

Le «kayak de mer» autorise le surf avec plus ou moins de bonheur et de facilités pour son pagayeur . Bien entendu avec de l’expérience tout semble facile .

Quelques détails de conception facilitent la chose et rendent le bateau plus agréable au surf . un giron marqué , des rails marqués et un bateau pas trop étroit semblent des bons critères pour surfer en bord de mer , jusqu’à poser sur le sable .Attention dans ces conditions l’eskimo devient quasi indispensable sinon longues galères pour remonter a bord et vidage du bateau .

Les générations actuelles de bateaux «hybrides» comme le delphin , l’Xtrem , le gemini Sp valley .. sont capable de bonnes randos avec le surf en prime , au détriment d’une vitesse un peu plus faible en croisière . Ils «poussent de l’eau»

Ces bateaux , construits de façon solide sont assez lourds même lorsque les matériaux composites sont mis en oeuvre ,compter  environ 24kilogs pour la moyenne .

La tendance étant vecteur de ventes des bateaux encore plus hybrides playboats apparaissent , avec des carres marquées et des longueurs plus compactes l’étrave des kmer ayant disparu , ils descendent plus des kayak  de playboating ou cross over..

et d’autres vont vers un surfski ponté jupé rapide et efficace .. au mains d’un expert !imbatable en vitesse pure , de nombreux records tour des iles anglaises ..

Viennent ensuite les bateaux spécialisés :

Le kayak surf

Comme son nom l’indique , ponté et jupé , court , proche de forme avec les playboats mais avec des rails beaucoup plus incisifs ,ces bateaux aux mains d’experts sont redoutables d’efficacité . eskimo indispensable .

Le Wave Ski:

qm56_3592388_1_px_470_

pour la vague puissante , les wave skis présentent l’avantage de pouvoir réaliser nombre de figures de surf et être pour les modèles comme le FiveO assez facile d’abord .

Ensuite les wave skis plus extrêmes laissent apparaitre une grosse instabilité statique et secondaire , voulues  pour obtenir une maniabilité maximale .

Leur vitesse de déplacement sur eau plate est limitée .

Solidité a toutes épreuves pour les PE et fragilité au chocs pour les customs et moulés .

un engin pour «jouer dans les vagues du bord de mer» , avec la nécessité d’apprentissage qui va avec .

splender-css-001

Les surfskis étaient initialement des bateaux de sauvetage des mers australes ; toujours utilisés dans les compétitions spécifiques ,ils possèdent un «bec de canard», destiné  à limiter l’enfournement .

le surfski «de course racing».

mako_elite_cu3er

Les autres bateaux sont pléthore , Epic , Sellar fabriqués tous deux en Chine , ou les Fenn qui eux sont en provenance d’Afrique du SUD . Les Vajda étant eux produits en Europe.

580719_487904247926133_1675721804_n

Cocorico! un constructeur de surfski français : Okréa  : http://okrea.fr/kayaks-o-krea/ozo/

Ces bateaux se situent entre 1800 et 4000 euros quand même , leur prix étant inversement proportionnel à leur poids , qui se situe entre 18kg et 9,5kg.

Conception et équipements:

Ils ont dérivé pour les courses d’océan racing vers plus de vitesse => plus de longueur , moins d e largeur =>plus d’instabilité , et moins de rocker  ce qui entraine  un contrôle plus délicat .

Les longueurs sont variables a partir de 5,6m pour  atteindre les 6,5m de long pour 0,42 de large ..

Les surfskis  sont systématiquement équipés de gouvernails :

-soit  placés sous la carène , assez en avant .

avantage: le rendement est excellent , offrant la possibilité d’en limiter la surface .

inconvénients :le rase cailloux n’est pas conseillé avec un gouvernail suspendu car si ça touche «crac» .. et au prix du bateau ça tourne au drame .

un passage dans les algues et celles ci restent prisonnières du safran freinant le bateau ; une seule solution : descendre pour nettoyer celui ci .

-soit à l’arrière du bateau et relevable .

avantage :s’escamote facilement

inconvénient : Pour des pentes de vagues raides , le gouvernail classique ( relevable )  sort de l’eau , rendant impérative la correction de trajectoire à la pagaie lors des embardées .

mako_xt_cockpit_lightbox

Le contrôle de direction est assuré par un palonnier qui inclut deux appuis pour els talons , deux pédales hautes pour la direction et deux foot straps pour un maintient dans les vagues .

Les surfskis , comme l’ensemble des SOT sont auto-videurs , avec des systèmes plus ou moins complexes et efficaces de venturi .

Si l’avant est très effilé pour transpercer la vague , l’arrière est sensiblement plus porteur pour autoriser un départ au surf sur … presque rien .

Les dimensions , longueur et largeurs ne parlent pas quand a l’accessibilité , la largeur par exemple est mesurée a son maximum c’est a dire au dessus de la flottaison .. la forme de la coque souvent semie circulaire n’offre quasiment aucune stabilité secondaire , contrairement a une coque a fond plat ou elliptique en section.

Le Downwind * est la pratique de prédilection  de ces engins qui par mer hachée et de trois quart présentent de grosses difficultés de contrôle pour le pagayeur de niveau moyen . ( *vent et vagues de l’arrière)

dans les conditions idéales ça donne ça :

Le confort en navigation :

L’assise moulée peut vous correspondre ou pas .. un siège trop creux s’avère à la longue douloureux pour le bas du dos . la mise en place d’un coussin , réhausse le centre de gravité et entraine une instabilité supérieure.

Pour ma part je viens d’adapter un dossier qui pivote en arrière quand je veux délester l’avant du bateau pour un surf ; cet accessoire apporte un grand confort en «croisière» et quand le surf est là il ne gène pas .

La pagaie adaptée ..

La Wing ou cuillère est une pagaie dont les qualités hydrodynamiques sont évidentes . l’effort est moindre pour une même propulsion . De prix comparables à technologie équivalentes ces pagaies sont au départ assez déstabilisantes si l’on a pris l’habitude des appuis pagaie à plat , mais de toutes évidences l’ensemble des surfskieurs utilisent cette forme de pagaie pour atteindre les hautes vitesses nécessaires en compétition.

Si , navigant en lac, des pratiquants vous assurent que le surfski c’est facile à contrôler , une fois en mer dans des conditions standard le discours ne sera  plus le même .

Tout doucement les constructeurs prennent conscience qu’en fait pour tirer la quintessence de ces bateaux extrêmes , il faut un niveau d’entrainement au minimum hebdomadaire , et un achat mal ciblé entraine perte pécuniaire ,frustration et parfois cessation de l’activité .Pour les premiers pas les constructeurs déclinent nombre de modèles ces derniers mois , équipés de trappes pour l’emport de matériel , ils créent une catégorie intermédiaire entre surf ski et kmer de rando côtière à la journée .

le S18S de Stellar en est un exemple : un essai .http://fatpaddler.com/2012/07/first-look-stellar-s18s-crossover-surfski/

Stellar185-550x393

Il n’existe à ma connaissance qu’un seul bateau de ce type ( surfski PE ) destiné aux novices et importé en France ( en NZ ils sont nombreux et parfois de formes quasi identiques aux bateaux de course en composite ), le Sprinter de Océan kayak , j’en ai déjà parlé puisque j’en possède désormais un qui fait mon bonheur .

Hors mis le prix très raisonnable ,autour des 900 a 1000 euros , celui ci présente une stabilité comparable aux kmer classiques , on ne se trouvera pas surpris ni déstabilisé en montant à bord . Certain l’ont même équipé pour la pêche en mer !

http://kayakfishingotago.wordpress.com/author/couda/

Un des Masters de cette discipline nous dit :

-Pratiquez le « downwind » dans un ski qui permet la rotation du torse et dans lequel vous n’avez à vous soucier de stabilité en aucun cas.

La rotation du torse permet d’utiliser des muscles bien plus puissants que ceux des bras ; ce mouvement de pagaie étant compatible essentiellement avec les pagaies «wing» ou «cuillère» .

La prise en compte de l’instabilité est nouvelle , jusqu’ici on se contentait de dire qu’avec un peu d’entrainement et d ‘expérience c’était joué ..N’étant par expérience personnelle pas d’accord avec cela j’ai quitté le forum Kayak afin de ne pas cautionner ces propos .

Pour naviguer en sécurité , en surf ski ou en kayak , l’autonomie pour remonter à bord quelles que soient les conditions de mer est a mon sens indispensable .

Donc bonne évolution des conseils des pros .. Les vendeurs  tiendront ils le même langage ? L’avenir nous le dira ..

«-Evitez de glisser dans le creux,restez sur le haut de la vague, et évitez d’enfourner pour faciliter les changements de direction»

Cela permet de laisser hors de l’eau cette étrave si fine qu’elle bloque une fois immergée la direction du bateau , difficile de changer de cap une fois le nez sous l’eau .On peut aussi en tirer une autre conclusion , plus le bateau est long et plus la houle optimale devra l’être aussi faute de quoi le bateau est sans arrêt l’étrave sous l’eau .

Si l’on considère ce point ,il serait  inutile donc pour le downwind et le surf de posséder une étrave trop pointue puisqu’elle devrait ne pas toucher l’eau .

Pour résumer , avant d’acheter un bateau que vous avez vu surfer sur une vague statique de rivière aux mains d’un kayakiste expert , préférez tester par vous même en essayant le bateau dans les conditions d ‘utilisation qui seront les vôtres ; a quoi bon acheter une formule 1 si c’est pour se balader le dimanche sur les routes de montagne ! et au prix du bidule le nombre de déçus est important et le matériel souvent difficile a revendre , étant en perpétuelle évolution .

Alors un surf ski , ou pas ?

Si vous avez pratiqué un peu le kayak et que les sensations de surf vous tentent , le Sprinter ne vous décevra pas soyez en sur .

Si vous avez le budget ,que vous êtes en pleine santé,  que vous aimez l’eau , avez   la condition physique et une grande patience alors peut être est il bien pour vous de plonger 😉   dans l’achat d’un surfski de milieu de gamme .

Et si vous avez un Niveau et des ambitions en compétition , vous n’avez pas besoin de moi pour choisir votre future surf ski 🙂

et une fois encore l’amateur réalise de très belles choses :

12 Verdon Kayak Surfski Bois Vdf P1010796

Publicités
À propos

une passion pour le kayak et les engins a propulsion naturelle : propulsion humaine , vent ..

Tagged with: , , , ,
Publié dans découverte du kayak, surfski, un peu d'histoire ...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Blog Stats
  • 484,452 hits
%d blogueurs aiment cette page :