avenir du kayak de mer

Ce type de bateau est sur le marché européen depuis disons 1920 .

kleepper origne

Qu’a-ton vu apparaitre ?

En termes de formes

l’original , dit Traditionnel est un kayak , unitaire sur les mesures de son utilisateurs qui ne possédait pas le systeme métrique ( il utilisait le poing , les coudées etc ) . Ce bateau originaire des pays polaires était réalisé avec les moyens du bord c’est a dire pas de bois longs car récupération du bois flotté ,os de mamiphères marins , et peaux d’animaux en couverture . l’ensemble étanchéifié selon les régions  avec différentes graisses d’animaux . Ces bateaux ne possédaient pas ou très peu de giron , créé par déformation de la structure . Ils étaient instables car étroits .http://www.thecanadianencyclopedia.com

topek-kayak-and-inuit-7543

les premiers bateaux apparus de façon professionnels , en série , sont les démontables .ils ont assez peu évolué en forme depuis les années 30 .

images

images-1

les bateaux en composites sont apparus plus gironés ,rapidement équipés de dérives ( sabre d’abord puis pivotante ) pour compenser leur aspect volage ( du au giron marqué) dans le vent et la mer de travers .( ici le katchiky Plasmor)

catchiky plasmor

Ils sont  adaptés certes aux mers agitées mais plus lents sur eaux plus plates .

de plus en plus longs au fils des années ils sont devenus des engins volumineux car destinés a des randonnées et bivouacs qui nécessitent l’emport de matériel de camping . cet aspect a entrainé des excès dans le sens ou ces bateaux peu chargés offrent une grosse prise au vent et une lourdeur a la manoeuvre

aujourd’hui il existe comme dans une multitude d’activités nombre de bateaux spécialisés . rando , sortie a la journée privilégiant la vitesse , ou encore la stabilité ou l’aptitude a jouer dans les rochers ( rock gardening ).

Unknown

les formes se déclinent selon la position de la largeur maxi du bateau ( le «bau maxi») qui peut se trouver en avant du centre de gravité , sur celui ci ou encore en arrière .

le Bau placé en avant empêchera ou retardera l’enfournement du bateau dans les surfs la surface et le volume avant étant conséquents ces bateaux sont souvent ( alliés a un giron marqué ) relativement moins rapide que les bateaux avec Bau reculé ( qui bénéficient d’un coèficient prismatique favorable )

une certaine logique dit que le rapport longueur largeur d’un bateau donne une idée de sa vitesse maxi .

pour le kayak il y a des limites a cette logique qui a  été poussée a son extrême avec les SurfSkis .

580719_487904247926133_1675721804_nil est aujourd’hui démontré que ce n’est pas le seul parametre , loin  de la , la puissance du moteur ( pagayeur ) étant largement aussi importante pour utiliser de tels engins.

Pour résumer on trouve aujourd’hui des  kayak rigides de toutes les formes , avec plus ou moins de giron , de longueur et de largeur maxi , l’ensemble de ces paramètres indiquant de façon plus ou moins précise la stabilité , la maniabilité , la manoeuvrabilité , ou encore la vitesse potentielle .

  • pour info

manoeuvrabilité = c’est l’ensemble des maoeuvres que pourra effectuer l’engin

maniabilité = c’est l’aisance avec laquelle il sera possible de réaliser ces manoeuvres

Que trouve t’on en termes de matériaux de construction:

-les composites fibres tissées / liant

-fibres de verres ( les plus communes )

-fibres Aramides ( Kevlar qui est une marque déposée par Dupont d e Nemours)

-fibres de Carbone

-fibres mixtes Carbone / kévlar .

les liants courants ( résines)

-polyester

-epoxydes

-vinylesters

les moyens de mise en oeuvre :

-le stratifié a la main ( rouleau , pinceaux et ébulleur ) cette technique artisanale est a l’origine du stratifié.

-le stratifié sous vide

-les «prépeg» ( tissus pré-imprégnés )

-l’infusion sous vide

-la cuisson au four

-les polyéthylenes

  • rotomoulés ( granulés fondus dans un moule rotatif)
  • soufflés ( plaques de polyéthylene placées dans un moule chauffé au ramolissement de deux plaques supperposées et soufflées )

-les extrudés n’existant pas a ma connaissance en kayak

-les ABS et dérivés testées sans grand succès du fait de leur fragilité relative aux chocs. des gros progrès sont en cours mais la technologie est couteuse dans sa mise en oeuvre et dans sa mise au point .

-les Gonflables se sont dotés d’étraves correctes avec renforts rigides , ils bénéficient ainsi d’entrées d’eau qui n’ont rien a envier aux démontables ou même a certain rigides .

trois paroisses !

-les gonflables collés en dérivés des caoutchoucs résistant au frottements ( hypalon nytrilon etc )

-les gonflables avec vessies en PVC et enveloppes textiles .Lourds et moins résistants aux surpressions (AEc  sevylor )

-les gonflables avec vessies en PU ( polyuréthane résistant a une pression de 4 a 5 psi selon les modeles ) ) ensérrées dans une peau textile  coque en PVC collée , soudée ou encore collée cousue .( BIC Nomad et yakkair)

150112_202359_PEEL_8p8qK6.jpg-c7fc

NOMADHP3T

-les Démontables

-idem aux gonflables ,deux écoles :

pour la peau : Hypalon ( quasi disparu pour cause de cout / poids élevé)

-PVC largement adopté par la majorité des constructeurs .

pour l’ossature des feathercraft :  longerons en tubes , couples en polyethylene , et « boudins  » en pvc .

Feathercraft frame

-les différentes ossatures :

  • Bois
  • L’aluminium
  • Les tubes en composites
  • Hybrides : gonflables /aluminium  ( feathercraft )

feathercraft-java

et le poids ..Champion du monde Feathercraft avec son Kurrent a 9,8kilogs pour 4m de long , idéal pour le voyage seul le compte en banque va couiner !

KurrentAd

Les rigides solos se stabilisent a des poids d’environ 24 a 25 kilogs pour les composites , un peu plus pour les polyéthylenes de 26 a 28 kilogs pour une longueur approximative de 5 m d e long .

Leur rigidité sera en principe supérieure en composite , mais leur fragilité au chocs demeure préoccupante .( les collages pont coque créant une liaison rigide dans un ensemble potentiellement  flexible ce qui entraine des ruptures de liaison .)La facilité de réparation est une légende , aujourd’hui avec des bateaux en composite infusés ce n’est pas aussi simple qu’il n’y parait …..

Des trappes d’acces aux coffres se sont multipliées jusqu’a 4 par bateau ,ce qui augmente le poids ,( une trappe ovale c’est environ  1 kilog )  pour un agrément qui peut être discutable pour les sorties a la journée qui sont la majeure partie des utilisations , même si le bivouac est en principe la destination de ces bateaux suréquipés .

le Surf ski explose car  c’est le bateau des jeunes et des compétiteurs pour ses qualités de glisse de vitesse et  de sensations lors des downwind .

Les poids sont inversement proportionnels au prix de ces bateaux . attention ils sont très fragiles , la légèreté a un prix . 6,5m de long pour 0,40 d e large ,de 10 a 16kilogs une belle rigidité de formes mais c’est aussi peu de matière pour résister au poinçonnement  .Fabriqués pour la plupart d ans les  pays asiatiques, ou en Afrique du Sud  ils impactent beaucoup l’environnement pour leur transport ( volume / poids )contre exemple le Vajda qui est fabriqué dans les pays de l’Est et un constructeur Français o Kréa .

Souvent problématiques ou impossibles a immatriculer légalement .. a cause de leur dimensions ( trop étroits ) et de l’absence de lignes de vies en série ,des bateaux réservés aux compétiteurs et a ceux pour qui la vitesse est l’unique préoccupation .

gameplanmedia.co.zaSSWC08Chalupsky

Que peut on voir arriver dans un avenir proche ?

L’évolution des formes :L’ensemble des formes possible aura bientot été testée et mise sur le marché .

l’évolution de ces dernières dix années :

les KG ont fait un bon spectaculaire en performances et adaptation au milieu , du a deux paramètres importants :

  • l’augmentation de la pression interne supportée par les boudins de type PU/ textile , dérivé de l’utilisation dans les Kite surfs. Aujourd’hui un kite supporte 10psi  soit 6 a 7 fois la pression conseillée d’un bateau avec vessies en pvc soudé.
  • l’arrivée des surfaces gonflables en «drop stich matériaux» qui permet d’aller jusqu’a 12 psi , utilisé pour pour les Stand up paddle ,les planchers de «Zodiacs»   et parallèlement pour les planchers qui entrent dans la structure de certains kayak modernes .
  • l’arrivée du Trak kayak est une révolution pour le moment incomprise dans le milieu du kayak , ce bateau qui adopte une carène adaptable aux conditions ouvre la porte a des bateaux futuristes , performants et légers ,( 21 kg)  dotés d’une tension de peau qui les rends aussi performants que des rigides de même dimensions . leur peau est trois fois plus épaisse que celles des démontables européens . pourtant ce bateau n’a pas eu le lancement qu’il mérite car le système de distribution et les taxes Françaises sont très lourdes a porter .. il demeure d’un cout comparable a un démotable fabriqué en Europe . seul point faible: les vérins qui restent perfectibles .
  • TRAK_T-1600
  • les démontables progressent mais restent cher , lourds pour la plupart  et long a assembler (sauf pour le TRAK ) .
  • les Surfskis ont atteint des limites  ( 6,9m d e long pour de largeurs  inférieures a 42cm) qui n’apportent pas que des avantages
  • les rigides ne s’allegent pas par crainte de fragilité a l’usage .Les formes multiples sont disponibles avec des origines diverses, la dérive rétractable a tendance a se généraliser .

Les objectifs de production ..

Selon le mode de fabrication et le pays de production , les objectifs quantitatifs seront variables , un artisan pourra fabriquer des kayaks a la pièce , a condition d’amortir le cout du moule et de ne pas en changer trop souvent .. un industriel pourra en Europe être flexible également mais cela a un prix .

Par opposition la production dans les pays exotiques , que ce soit en stratifié composites , en démontables ou encore en KG , les volumes devront être bien plus importants, et le marché n’est pas en pleine explosion comme a pu l’être la planche a voile ou comme ‘lest le marché du kitesurf . cela implique de gros budgets et risques financiers qui limitent la prise de risques a produire des bateaux «révolutionnaires» qui pourraient être un flop fatal a une entreprise .

Demain un KG très rigide , performant ,avec une carène modulable , d’un poids raisonnable est envisageable techniquement , mais ne verra probablement jamais le jour pour les raisons précitées 😀

Publicités
À propos

une passion pour le kayak et les engins a propulsion naturelle : propulsion humaine , vent ..

Tagged with: , ,
Publié dans découverte du kayak, kayak, un peu d'histoire ..., Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Blog Stats
  • 472,215 hits
%d blogueurs aiment cette page :