Retour vers le surf ski

Le sprinter m’a réconcilié avec cette spécificité qu’est le surf ski en mode raisonnable .. Alors comme il m’est plus que conseillé de ne pas porter du lourd  gagner quasiment 10 kilogs me tentait .

Un déplacement au débotté  et nous voila à Doussard dans la Boutique de Jean Pierre Henon , M5 , ou Surfskis Vajda et kayak Tahé Marine emplissent la boutique côtoyant de magnifiques vélos couchés .

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sur la quinzaine de kayak , trônent au centre une belle brochette de surfskis Vajda en différentes constructions . Essentiellement sa meilleure vente le Hawx  . Ce bateau est pour moi encore trop extrême pour ma condition physique , mon niveau, et ma motivation .

Il est très difficile de se faire une idée précise sur le comportement d ‘un bateau sans l’essayer , j’en ai fait les frais encore dernièrement avec le Gemini qui ,si il est un très bon bateau ne correspond pas à ma taille et surtout a mon poids 😦 . à peine un mois et revendu a Emmanuel à qui il correspond pleinement pour remplacer le Zoar dont il a  fait le tour  .

La marque Vajda peu connue des pratiquants de kayak de mer est pourtant de trente ans d’age , essentiellement dans le secteur des bateaux de course en ligne et autres canoés de compétition, nous avons affaire à des experts en matériaux composites qui équipaient 85% des participants aux JO de Londres excusez du peu .

Sur ce point pas de doutes le bateau sera bien construit . Pas de construction hative en Asie ou en Sud Afrique comme le Guru .

C’est l’Oscar que je désire essayer , un surfski « assagi» ,

http://www.vajdasurfski.com/en/Surf-Ski-Kayaks/OSCAR-series/OSCAR-racing/

Une largeur au pont plus conséquente et une stabilité secondaire de fait meilleure , sur le papier .

Le bateau est dans sa version Racing nid d‘abeille et carbone pour 15 kilogs

Jean pierre me propose de suite un essai du ou des bateaux de mon choix , sur le lac tout a coté . Banco bien sur !

Le bateau est bien fini , le désign agréable avec un bicolore bleu blanc du meilleur effet .

Les attaches pour élastiques permettent l’emport de quelques bricoles de sécurité et autres , sur le pont arrière , entre les jambes devant l’assise et en avant des cale pieds .

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dès que l’on monte à bord aucun doute le comportement du Guru ou des Fenn Swordfish est bien loin ; ici pas de problème , on peut comme sur un kayak de mer à peine pointu prendre de la gite et tourner à la circulaire en tous cas sur le plat . OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le siege moulé est confortable et le palonnier est curieusement utilisable même avec mes petons un peu capricieux  .

Pour ne pas tester un ensemble pagaie et bateau inconnus je prend ma pagaie select cross over habituelle , Jean Pierre m’accompagnera avec un Hawx en livrée noire et jaune et lui en pagaie cuillère, surfski oblige, en principe .

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dès les premiers mètres , la rigidité et la vitesse sont  présent , et l’effort se concentre sur la propulsion et non sur le maintien de la stabilité ; nous ferons quelques «bourres» cote à cote avec pour moi une bonne sensation autour des 10,5km/h et en pointe un 12,6 km/h ce qui est très prometteur , sur une eau plate s’entend et en pagaie plate .

Sur le retour une petite vague de bateau à moteur sera la base pour mon premier départ au surf avec ce bateau , un 16km/h rapidement atteint , vivement les vagues du Batéguier ! En observant bien ,lorsque l’on pagaie , le bateau monte le nez vers 9km/h en basculant légèrement sur l’arrière sans augmenter la trainée de sillage ou l’effort a la pagaie de façon importante , preuve que la carène possède des atouts certains .

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La stabilité de route permet de ne pas laisser les pieds sur les commandes , et de n’intervenir que si besoin est ce qui m’est très agréable .Très bel aileron , et système de gouverne accessible par une trappe à vis .

Je ferais deux remontées à bord d’une grande facilité et même un petit test qui m’est cher , assis travers au bateau les pieds dans l’eau . Ce qui permet d’accéder au matériel placé sous les élastiques de pont arrière  .

Si jean Pierre a été plus rapide de quelques mètres dans les sprints , la vitesse n’était tout au plus supérieure de 1, peut être deux km/h  . Je veux bien faire l’impasse dessus compte tenue de l’accessibilité de l’Oscar face au Hawx dans lequel je m’installerais  brièvement au bord de la plage avant de passer à l’eau! sensation identique au Swordfish . Si il est quasi sur qu’avec une bonne motivation et des heures de pratique on doit pouvoir maitriser la bête , pour moi la limite du plaisir se situe sur la facilité d’accès de l’Oscar .

Un essai d’une demie heure sur 4,5km n’est pas le bout du monde mais est assez représentatif pour me convaincre que ce choix est bon .

Jean Pierre me proposera d’ailleurs de refaire un essai le lendemain , offre que j’ai décliné car nous avions d’autres projets amicaux en région .

Le poids me satisfait pour une telle technologie , le bateau est beau , le confort au rendez vous , les élastiques incontournables sont prévus , et la dimension reste transportable sans transformer ma voiture en convoi exceptionnel . J’aurais pu pousser à une version plus légere, mais le budget devient  conséquent . Quand on aime , je comprend bien que l’on fasse le pas .

Un coup de  fil à l’usine , un bateau dispo est réservé en quelques minutes , puis placé en départ de Tchequie dès le lendemain car pas en stock sur Doussard . L’achat européen pur beurre  vient encore ajouter à mon plaisir .

Mené tambour battante,  cette affaire non prévue  seulement quelques jours avant !

J’en serais d’un supplément de transport pour le recevoir «at home» , car habiter dans le Sud Est ça a un prix !

Un bien bel endroit le Lac d’Annecy !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

De cette visite a Doussard chez M5 j’en retient la grande gentillesse de Jean Pierre , et sa disponibilité  . Il pratique avec passion et aime à la transmettre . Nous avons partagé un moment avec un jeunot de 81 ans client conseillé par Jean Pierre , pas de limite d’âge pour une pratique de loisir je vous dit !

Ayant un problème de réglage de dérailleur dans le moyeu sur l’un de nos VAE il nous a fait un réglage aux petits oignons en prime ; Passionné serviable et compétent en plus !

Un bateau de plus dont je ne tarderai pas a vous donner des nouvelles dès lors qu’il aura réalisé ses premiers surfs .il est très probable que la Spoon s’adaptera aussi à ce nouveau jouet, et là ça promet  😉

Une belle balade en Nomad sur le Lac le samedi , avec retour a la Big Spoon , le déplacement  en valait le coup !

to be continued !

Publicités
À propos

une passion pour le kayak et les engins a propulsion naturelle : propulsion humaine , vent ..

Tagged with: , , ,
Publié dans découverte du kayak, essais de kayaks, surfski
2 comments on “Retour vers le surf ski
  1. Pierre dit :

    Encore un test qui fait bien envie ! Oh, quelle chance, on navigue justement sur les mêmes plans d’eau 😉

Commentaires fermés

Blog Stats
  • 498,556 hits
%d blogueurs aiment cette page :