essai: le Surfski Oscar de Vajda. MAJ 01 2015

 

Bien que n’ayant que cinq sorties à mon actif à ce jour , je débute cet essai  qui sera complété au fil des sorties

Le bateau est beau !.. enfin c’est mon avis 😉

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Lignes tendues , aileron carbone de forme elliptique ( le meilleur pour le surf et la maniabilité) l’habitacle est clair , et le palonnier réglable sans outils et d’une main . On peut régler la position sans dérégler les pédales ce qui est pratique .

La longueur de 5,6m et la largeur de 53cm sont raisonnables et autorisent la navigation a un pagayeur de niveau intermédiaire en tous cas en plan d’eau peu agité .

Les élastiques permettent de placer quelques affaires a bord , tant sur le pont arrière que sur l’avant d e la «baignoire»

Ma version est en standard sandwich .

Léger avec ses 14,8kg , ll  me permet de le manipuler pour le placer sur la galerie sans trop d’efforts ; a ce sujet , seul , faire très attention au vent qui peut le faire chuter du toit …

Oscar a une étrave haute et fine , gage d’un bon passage dans le clapot , mais aussi d’une prise au vent latérale conséquente , dans la brise se replacer face au vent a partir du vent arrière ne sera pas aisé .

Le franc bord est modéré tout en protégeant bien .

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour monter à bord , rien de plus facile , de l’eau au mollets pour préserver l’aileron , on se place en travers du bateau et on s’assoit simplement , puis on rentre les jambes . on peut également enjamber le bateau , mais comme la largeur est conséquente (53cm) c’est moins aisé .

Dès les premiers coups de pagaie le bateau accélère bien  pour monter ,( pour moi et avec la pagaie cuiller Braca Recreational ,)  a 12,5km/h sur eau plate , je suis en progrès avec cette pagaie mais pas encore au maximum des possibilités je pense . .

La maniabilité est très bonne pour un surfski . et la stabilité secondaire réellement présente .

Les premiers surfs exécutés dans des conditions peu favorables m’ont déjà procuré des sensations intéressantes , accélération , précision du palonnier , et bon appui sur la gite .

Le bateau n’a jamais mis le nez complètement sous l’eau pour l’instant , et l’aspersion en navigation est réduite en regard des autres bateaux que j’ai pu pratiquer .

La baignoire se vide rapidement et le vide vite est silencieux ce qui est agréable ( pas de bruit de succion) .

Pour ma part je n’utilise pas le foot strap car mes pieds ne les supportent pas .. Pour le moment je m’en passe très bien .

Bien sur j’ai bricolé un système d’attache pour ma Spoon , quatre plugs surf de «Gopro» collés sur le bateau , deux pour les attaches de pieds de mat et deux pour les écoutes .

Capture d’écran 2013-08-16 à 15.49.38

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce montage minimaliste ne m’autorise que peu de réglages qui me suffiront pour tirer de beaux bords jusqu’à un largue par 15 noeuds super agréable de sentir l’étrave qui ouvre l’eau sans à coups ni ralentissements .

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bien sur je suis allé baigner , la cuiller a ses particularités d’usage que j’apprivoise , mais quel plaisir d’avoir une pagaie «turbo» !

Ceux qui ont eu le privilège  😉  de monter a bord ont trouvé le bateau léger rapide et suffisamment stable , Aurore s’y trouve à l’aise , avec sa pagaie perso ( select cross over)

Un Surfski qui dément l’utilisation extrême du type de bateau , en restant abordable à un grand nombre , grâce à  une sécurité passive importante ( capacité a remonter a bord sans expérience ni agilité particulière)  .

Avec Bernard et Alain tous deux sur Sprinter jean Mi en Swordfisch ainsi que David  , les sessions de surf vont être sportives humides et sympa ! Vivement les vagues !

Janvier 2015 , la reprise est la .. Le bateau remplit toujours mes attentes , au catalogue Vajda il a déjà été remplacé par le 52 , légèrement plus instable d’après JP l’importateur , un poil plus rapide aussi .
Pour ma part si je changeais desurfski ce serait pour le même en version encore plus légère , mais le budget conséquent .. affaire à suivre sans doute . Concernant le Oscar , peu de choses à lui reprocher , les goupilles qui tiennent les commandes de gouvernail se sont décomposées avec l’oxydation , rien de grave , c’est remplaçable , la raison étant que la trappe n’est pas étanche donc l’eau salée stagne dans le compartiment ceci explique cela .
Plus que les performances absolues de vitese , dans ce bateau, c’est le faible effort à déployer pour le faire avancer a 4 noeuds qui me séduit car moins d’effort moins de fatigue des articulations . J’ai abandonné la pagaie cuiller pour la bois plus agréable et efficace au surf quand il faut un appui , la vitesse en est très peu affectée. l’aileron a subi un choc à bonne vitesse sur un haut fond 😦 démonté l’axe inox était tordu je l’ai simplement redressé , refait le bord d’attaque avec de la résine , et remonté l’ensemble apres avoir vérifié que rien n’avait bougé dans la structure ; ce qui me fait dire que ce bateau est léger mais aussi très bien construit .
L’inconvénient du gouvernail suspendu est ici démontré mais il présente tant d’avantages pour les qualités de gouvernes au surf que s’en passer serait ridicule, autant changer pour un kayak de mer classique .. avec dérive qui se coince !
Le palonnier demande , toujours à cause de cette mer Mediterrannée très salée, un entretien périodique pour en limiter l’electrolyse ,démontage lubrification au silicone etc .. une anode serait elle intéressante à placer ?
Pour résume : ce bateau est pour moi l’aboutissement du kayak déponté de loisir rapide , bon surfeur , solide et beau . A refaire je l’acheterai de nouveau ; ce qui n’est pas le cas de tous les kayaks que nous avons possédé . 😉
Un nouveau surf ski intermédiaire en ABS , avec compartiment arriere et trappe d’accès est mis sur le marché cette année par Vajda et je pense qui aura un beau succès , avec le budget à 1750 euros pour 21 kilogs annoncés , c’est je pense un bateau dont on reparlera .

 

une petite vidéo .l’action commence réellement a 2,44 pour ceux qui veulent du surf ..

video Oscar

Publicités
À propos

une passion pour le kayak et les engins a propulsion naturelle : propulsion humaine , vent ..

Tagged with: , , , , ,
Publié dans essais de kayaks, flip-flap, spoon, surfski
2 comments on “essai: le Surfski Oscar de Vajda. MAJ 01 2015
  1. Pierre dit :

    Test déjà intéressant, la photo sous voile avec le kiteur à côté est vraiment top !

  2. pinkandy dit :

    Franck a déja aussi essayé le bateau et tourne autour pour en acquérir un aussi , il semble que le Oscar fera des émules

Commentaires fermés

Blog Stats
  • 498,133 hits
%d blogueurs aiment cette page :