jusqu’ou la HP ?

Ah jusqu’ou aller en haute pression ?

A mon avis jusqu’a  ce qui est nécessaire , c’est à dire ce qui empêche le bateau de ployer sous la charge et sous les contraintes dues au vagues .

Pour cela et comme chacun sait le « drop stich » est capable d’encaisser 10 , 15 , 20 ou même 25 psi .

Ces pressions élevées sont intéressantes sur un stand up paddle du fait de son concept , une planche ..

Sur les kayak drop stich , les flancs du bateau agissent comme des raidisseurs , leur hauteur définira une rigidité conceptuelle .

Pourquoi gonfler a 8 psi et non 15 ou 25 ?

Sachant que sur le site de « sea eagle » la pression recommandée est de 10psi, pourquoi donc BIC a-t- il choisi de limiter a 8 psi ?

La fatigue occasionnée au matériaux est  sans aucun intérêt dans la navigation ne représente qu’un effort supplémentaire au gonflage et rien d’autre .

Par ailleurs l’exposition aux soleil d’une coque noire laisse présager des élévations en température importante donc des surpressions par rapport à la pression de gonflage le matin à la fraiche ..

Le bateau étant destiné à un large public , le gonfler de façon raisonnable évite d’avoir un bordé trop dur aux chocs

Pour ces raisons le fabriquant limite a 8psi la pression de gonflage , simplement parce que aller au delà est inutile et enlève une marge de sécurité .

Pour les dimensions :

Pour ce qui est des dimensions d’un bateau et de sa prise au vent , un bateau plus long offrira une surface latérale plus élevée pour un concept proche tant bien même si le flanc descend un peu sur l’arrière , protégeant ainsi moins des éléments .

Le Bic  a pour objectif d’être accessible au plus grand nombre et comme la presse et les utilisateurs US trouvent le Razorlite instable ( tippy,) alors qu’il est solo ,  pourquoi faire le choix d’en réaliser un de même comportement alors qu’il était possible d’en changer les dimensions tant en longueur qu’en largeur de ligne de flottaison et en tulipage  ( la largeur maxi étant située au pont et non a la flottaison cela influe sur la stabilité secondaire et non sur les performances intrinsèques ?

Quand a l’arrière qui remonte ,lu sur un forum , il faut  éviter de confondre design ( bandes de couleurs , effet d’optique ) et dimensions réelles ..

D’autant que le Razor qui est un solo il faut «encore « le rappeler se montre ainsi ? sur la vue de profil , L’arriere ne serait il pas plus haut que l’avant ?

https://www.seaeagle.com/RazorLite/393rl

Pour l’équipement

-Les pontages avant / arrière protègent très bien les emport de matériel

-Ils sont pourvus d’élastiques de pont pour retenir le matériel

-La ligne de vie intérieure au bordé en plus de sa qualité première ,permet la fixation de petits sacs , filets ou encore de sécuriser l’appareil photo .

-Le brise lame évite l’embarquement de l’eau par l’avant qui est l’un des défauts du slider et autres bateaux de même conception .

-La ligne d’eau est modifiée , le lift d ela partie arrière  permet des départs au surf aisés et contrôlables 

-Les cale pieds sont réglables en navigation

Ce ne sont peut être que des détails pour certain mais pour moi cela change tout  😉

Publicités
À propos

une passion pour le kayak et les engins a propulsion naturelle : propulsion humaine , vent ..

Tagged with:
Publié dans drop stich
Blog Stats
  • 498,556 hits
%d blogueurs aiment cette page :