Nomad HP3, Yakkair HP2 , ou FHP2 ?

Nomad HP3 Yakkair HP2 , ou ou FHP2 ?

Un choix pour être satisfaisant doit reposer sur des critères les plus précis possible ..

Sur quel type de plan d’eau vais-je naviguer principalement ?

Plan d’eau intérieur , rivière ( classe IImax) mer côtier ou plus agité ( surf etc .. )

en rivière

Seul , ou a deux ? les deux !

Une fois ces critères posés :

Les paramètres    en compte :

La longueur du bateau 

Le «volume habitable»

Le poids 

Le volume plié

La stabilité 

La rapidité 

La rigidité 

et bien sur le budget que l’on se fixe .

=>pour les eaux intérieures lacs et rivières tranquilles 

Le Nomad avec ses 5 m de  long est le vaisseau amiral de la flotte ses dimensions en font un avantage stabilité volume ou un inconvénient moins maniable encombrant ,selon les choix .. 

Le Nomad présente un tirant d’eau supérieur au FHP2 sans aileron 

 il sera moins a l’aise avec le gratte cailloux  que le FHP2 

Le poids , bien sur avec ses 5m d e long le Nomad sera plus lourd 

Sa mise en oeuvre plus longue , compter 30 minutes pour le Nomad et 10minutes pour le FHP2 ..

Pour le volume habitable , le FHP2 sera proche compte tenu du concept des «boudins plats»qui augmentent considérablement la place a bord .

La stabilité primaire sera inférieure sur le FHP2 en restant très proche du Nomad  , seule la stabilité secondaire du Nomad qui est incroyable restera nettement au dessus .

La rapidité , comme disait Coluche «l’accélération c’est la vitesse à laquelle on va vite « et sur ce point le FHP2 est imbattable c’est ce qui en fait un bateau très léger à la pagaie , le concept rigide allié a une surface mouillée raisonnable en sont les causes .

La Manipulation au transport  est surprenante de facilité pour les mêmes raisons d’autant que la ligne de vie aide a porter le bateau 

La rigidité sera bien sur supérieure sur le FHP2 par rapport au Nomad , dû à la longueur de celui ci et aussi à la différence de concept .

Le Budget 

1349 euros pour le FHP2 

1499 pour le Nomad HP3

Pour la mer et les plans d’eau agités et les conditions hivernales ,  ..

Le Nomad n’a plus a présenter ses capacités de kayak de mer , elles sont largement reconnues , le Kayak de l’Espoir en équipage féminin double a réalisé un tour de Corse en 23 jours avec un Nomad de série en affrontant parfois des conditions à la limite du raisonnable ..

https://fr-fr.facebook.com/Le-kayak-de-lespoir-1433357556881985/

Le pontage qui se jupe est l’équivalent de ce qui se fait de mieux en protection sur un gonflable , pas de zips qui prennent l’eau ou d’ouvertures mal placées c’est étanche ( quand c’est bien monté !).

Le gouvernail dont le fémelot est de série autorise des navigations dans des conditions vent et mer travers arrière sans avoir à se démener à la pagaie de façon dissymétrique … 

Le bateau est bon surfeur sur une grande houle et supporte allègrement une voile dans du vent même fort sans aucune insécurité .

Le bateau n’enfourne pas , une légère flexion sur la longueur diminue cet effet néfaste ..

En solo le bateau sera utilisable mais il est vrai peu maniable , à moins d’opter pour le Nomad HP1 dont c’est le programme , solo avec une possibilité confortable de duo non ponté … 

Le FHP2 se comparera beaucoup plus a un Yakkair 2 sur ce créneau ,avec toutefois une étrave et des francs bords plus hauts et donc protecteurs  dans la limite du raisonnable .

La mise en oeuvre ultra rapide est certainement l’un des points forts de ce concept 8 minutes montre en main pour la démo !

Les étraves moulées offrent une bonne entrée d’eau et leur tulipage donne une bonne portance des lors que l’avant appuis dans un départ d e surf ..dans lequel il part tout seul .

le brise lame avant empêche une entrée d’eau trop importante sans pour autant protéger comme un pontage bien sur on peut atteindre les limites ..

Le FHP2 est aussi agréable en solo qu’en biplace et le passage de l’un a l’autre se fait en quelques minutes .

Pour les adeptes de la rivière il est sympa , je le rappelle encore, de tester en configuration Canoé avec une pagaie simple c’est un autre monde , un autre plaisir sans changer de bateau . 

en rivière

Le FHP2 sera plus rapide , plus nerveux , plus polyvalent  et plus logeable , c’est le progrès ! Son petit frère le FHP1 est aussi un kayak compact super agréable

Mes aménagements personnels sur notre  FHP2 :

-Pose d’anneaux pour la voile Spoon et de l’accastillage ( sanglettes écoutes etc ).

-Remplacement des fixations de sièges et cale pieds en alu par des pièces perso ( foto)

le Quick fix

mise en place

-Diminution de la longueur de l’aileron pour un meilleur équilibre sous voile et un tirant d’eau inférieur ( puis mise en place d’un aileron de stand up de rivière ( http://www.attitude-outdoor.fr/product.php?id_product=1087

-Pose de petits filets sur la ligne de vie pour eau barres céréales etc 

-Pose d’une rehausse en mousse de 8cm sous l’assise pour demeurer au sec même en embarquant un peu d’eau et pour une meilleure maniabilité au surf .

-Pour la même raison adoption de sangles de cuisse reprises sur la ligne de vie et sur les anneaux des sièges 

-Un bateau que l’on aménage à sa main est une façon de se l’approprier 😉 

Il a été testé en conditions rudes !

Bon choix et bonnes balades à tous 

Publicités
À propos

une passion pour le kayak et les engins a propulsion naturelle : propulsion humaine , vent ..

Tagged with: , , , , ,
Publié dans drop stich, FHP2, full HP 2, kayak, Uncategorized
27 comments on “Nomad HP3, Yakkair HP2 , ou FHP2 ?
  1. Pascal dit :

    Aussitôt demandé, aussitôt envoyé, trop fort, merci Andy pour cette comparaison très complète.
    Je rajouterai un avantage important pour les HP2 et HP3 par rapport au Full HP2, le fond rigide qui permet de pagayer au sec quelque soit la durée. Pour le FHP2, ta rehausse semble sympa pour ne pas avoir les fesses dans l’eau, mais j’imagine que l’eau embarquée doit quand même se promener sur le fond du bateau et humidifier tout ce qui y est posé, tu me diras si je me trompe.
    J’envisage le remplacement de mon HP2 par un FHP2 , bien compris tous les avantages que ce dernier comporte, mais cette caractéristique (plus le prix il faut bien le dire) me fait hésiter.
    Encore merci pour ces infos.

    Pascal

    • pinkandy dit :

      l’eau sur le FHP2 , dans une proportion raisonnable je dirais entre deux et trois litres se stocke dans les étraves , bien sur elle peut circuler si les mouvements de tangage sont important ,avant en arriere par les tunnels des cotés sous le plancher , je n’en ai pas souffert dans mes balades ; bien sur en rivière après un rapide qui mouille on doit vider mais la c’est tres rapide on retourne le bateau et c’est fait , on peut aussi vidanger par l’arriere via le bouchon de nable si le bateau est équipé de matériel ..un point important , ne mer en cas de submersion , apres une vague déferlante au départ d e plage par exemple on descend du bateau ( oui dans l’eau 😀 ) et on le retourne , en remontant a bord si l’on s’y prend bien moins de 3litres rentrent avec nous ..mais pour els affaires sur le plancher il vaudra mieux prendre des sacs étanches !

      • olivier13500 dit :

        Bonjour Andy,
        je viens de lire tes articles sur le yakkair…et dans la foulée je me suis inscrit pour suivre ton blog.
        deux petites questions s’il te plait:
        1- comment as tu installe ces rehausses de 8cm sur tes assises?
        2- qu’as tu exactement fait à cet aileron en le decoupant et as tu un gabarit….pour ne pas faire de conneries!!!!
        merci d’avance

      • pinkandy dit :

        Pour la rehausse simplement une plaque de mousse d’emballage en PE expansé ( pas en polystyrene ) de la mousse américaine est aussi correct , découpée au gabarit de l’assise , mais placée sous le siège elle se cale ainsi sur le dossier et ne glisse pas , il est toujours possible d e coudre une ou deux sanglettes sur l’assise pour fixer .. je tacherai de rajouter de s fotos semaine prochaine ..

        L’aileron , j’ai diminué comme la profondeur de l’aileron placé en lien soit 5 pouces de profondeur , ensuite le bord d’attaque est arrondi pour éviter de bloquer en cas de choc violent , et ainsi monter sur l’obstacle pour info le prix de l’aileron est d e 12 euros , pas la ruine ..

        bons surfs 😉

      • pendule dit :

        merci Andy!!!!

  2. vblisset dit :

    il sèche vite ou trop lent comme le hp2?

    • pinkandy dit :

      trop lent est subjectif et rapide également .. un matériaux qui n’a pas de rétention d’eau comme un caoutchouc ou un pvc peut être essuyé donc être pret a placer dans le sac rapidement a condition d e bien sécher dans les coins ,ou de placer le bateau debout ,afin que l’eau ruisselle et s’écoule par le bouchon d e nable .ce qui est le cas du drop stich , pvc intégral ..

  3. Marc Jamois dit :

    Salut Andy !

    Mon Nomad HP 1 n’a pas pris une ride ! Mais cette fois je lui ai apporté une petite modif : je lui ai collé aux fesses mon moteur Torqeedo ! Résultat, après quelques tâtonnement nickel !
    Il faudrait que je travaille encore la fixation car il n’est pas possible de le remonter. Pour diriger, deux poignées de cerf volant avec un retour et une petite poulie de chaque côté : simplissime !
    Ah et le mano de ma pompe à main étant défectueux, j’ai investi dans une gonfleur électrique de chez D4, en bricolant les embouts c’est parfait !
    Alors deux suggestions pour BIC : un support adapté pour le moteur Torqeedo (Grabner le fait !) et une option gonfleur électrique !
    http://www.osavoile.fr/?p=1414

    Amitiés

    Marc

    • pinkandy dit :

      salut Marc , le support moteur , Bic en avait fait un pour les rigides , adaptable sans aucun doute sur un HP , en déport latéral

      mais peu vendu car les moteurs electriques marinisés sont encore cher ..

      amitiés

      Andy

  4. constantin dit :

    Bonjour,
    j’ai vu sur Internet, qu’il y a des gens qui utilisent le full hp 2 en solo. Est-ce que le fait que le bateau est plus long, facilite le maintien sur la trajectoire quand on a un vent latéral (quand on est seul)? je vais l’utiliser uniquement en mer, car je réside en Guadeloupe et pratiquement toute l’année, nous avons les alizés, donc souvent un vent latéral. J’avais un Sunny de Innova gumotex, et parfois le maintien de Cap été difficile et nécessité de pallier plus d’un côté que de l’autre.
    L’alternative au full hp 2 serait d’acheter un nomad hp1, est-ce que la prise au vent latéral et mieux gérable sur celui-ci ou est-ce que ça revient à peu près au même ?

    • constantin dit :

      Pour expliciter ma question : je vois que toi, Andy, tu as utilisé et le nomade HP1 et le full HP2. est-ce que tu peux nous dire, s’il y a une grosse différence en terme de prise au vent latéral, de maintien de cap. est-ce que la quille du nomade s’avère peut-être plus utile Quel aileron du Full HP2 ?
      Une question supplémentaire, combien de temps faut-il pour monter le nomade HP un, si on ne met pas le pontage ? Est-ce que c’est compliqué de le monter comme ça, on ouvert ?

      • pinkandy dit :

        premier point , la prise au vent latérale d’un FUL HP sera supérieure a celle d ‘un nomad HP1 qui sera plus directeur dans ces conditions de navigation donc plus aisé
        l’aileron du FHP est situé en arriere alors que la quille du Nomad est sur toute sa longueur ce qui le rend plus stable sur trajectoire . attention sur ces latitudes aux surpressions dues au soleil qui tape fort !

        pour le temps de montage sans pontage compter environ 20 minutes .

  5. constantin dit :

    Bonjour, merci déjà pour cette réponse,
    1) j’imagine que le full HP2 a encore une prise au vent latéral supérieur du full HP1 en utilisation solo, car il est plus lent ou est-ce que ça améliore le maintien sur sa trajectoire ?
    2) est-ce que ça serait imaginable d’équiper le full HP avec un guidon (ce qui est possible sur le nomade)?

    • pinkandy dit :

      le full HP1 étant plus court sa prise au vent latérale est bien sur inférieure; il ne sera pas beaucoup plus lent malgré cette longueur inférieure . plus léger , plus nerveux
      vous parlez d’un gouvernail je pense ; oui mais cela nécessite un bricolage personnel .

  6. constantin dit :

    je veux dire: est-ce que ça serait imaginable équiper le full HP avec un gouvernail pas un guidon (ce qui est possible sur le nomade)?

  7. constantin dit :

    Merci pour la réponse. Effectivement, je parle d’un gouvernail. J’imagine que un gouvernail pour le Full HP2 va permettre de maintenir le kayak sur sa trajectoire, en cas de vent latéral, en utilisation solo. je préfère d’acheter un Full HP2 et de bricoler gouvernail, au lieu d’un nomade HP1, s’il y a des bonnes chances que le gouvernail, permet de garder le kayak sur sa trajectoire, sinon ça sera le nomade HP1 avec un gouvernail également. Aux Antilles, nous avons toujours des alizés qui soufflent bien.
    qu’est-ce que vous en pensez ?
    Bien sûr, il faut le bricoler, est-ce que vous connaissez des solutions sur le net qui peuvent servir comme inspiration ?

  8. constantin dit :

    Je suis toujours en train de réfléchir entre le nomad HP 1 et le full HP.
    deux questions qui me restent:
    est-ce que ça prend vraiment 20 minutes de monter le nomad HP 1 sans le pontage? Après tout il y a les bladders à gonfler, la quille et le plancher, donc en gros trois chambres, comme le full HP. en plus j’ai une pompe électrique.

    Si je bricole un gouvernail pour le full HP, est-ce que ça me permettra de maintenir la trajectoire plus facilement dans des conditions de vent latéral ?

    Merci pour vos réponses
    cordialement
    Constantin

    • pinkandy dit :

      le temps est relatif en fonction de ce que l’on utilise bien sur , une pompe électrique compresseur permet de s’équiper pendant que le bateau se gonfle ..
      mais aucun doute pour le volume a gonfler sur le FHP c’est beaucoup moins ce qui offre plus de place a bord a longueur égale et un temps de remplissage bien moindre . pour ma part dans le type de navigation tranquille je prendrais un FHP .. le vent latéral aura un effet sur n’importe quel kayak , moins sur un bateau offrant une prise au vent latérale moindre bien entendu ceci dit compenser en permanence au gouvernail est mauvais pour le rendement ( fatigue) il vaut mieux calculer ses trajectoires pour faire un trajet face , puis trois quart arriere .. quand c’est possible ..

      • Weitbrecht dit :

        Bonjour
        Très bien. Donc pour moi, ça sera mieux de opter pour le nomad HP 1 en utilisation ouverte, la plupart du temps en solo.

        On est-ce que à ce moment là je prends carrément le Yahkair HP 2 pour une utilisation plutôt solo ?

      • pinkandy dit :

        si c’est pour une navigation en mer le HP1 sera plus adapté car son étrave est plus haute que le HP2 et ses performances supérieures ..

      • Weitbrecht dit :

        Ok merci donc ça sera un nomad hp1…

        Est ce que les problèmes de colle et de fabrication dont on entend parler ont vraiment été resolus? (Je crois que bic a changé de fournisseur chinois)

        C plus le plancher hp ou les bladders qui risqent dexploser sous le soleil, ou les deux (si posé par terre)?

  9. pinkandy dit :

    le plancher et les bladders , s’il sont gonflés a a bonne pression , 3,5 psi pour les bladder et 6,5 pour le plancher et la quille ne posent pas de problème. toutefois , si le bateau est gonflé le matin avec de l’air frais il faut alors dégonfler un peu pour le midi et éviter ainsi d’entrer dans une surpression comme tous les gonflables .
    le sous traitant actuel semble donner de bons résultats et les malfaçons ont été corrigées ..

  10. Aymeric dit :

    A titre perso, je trouve les « 30minutes » de montage pour le Nomad HP3 exagérés… ou alors, cela intègre systématiquement la pose du pontage (qui demande un peu de pratique), voire d’accessoires : gouvernail, etc. !
    Je ne monte personnellement jamais le pontage (même en mer – conditions calmes) et fais dans l’ordre
    – gonflage quille
    – pré-gonflage bladders
    – positionnement & gonflage plancher HP
    – finalisation du gonflage bladders
    Avec le coup de main, une bonne pompe à main et un peu de condition physique ==> je viserais plus 20min maximum. Ca reste à mon avis très acceptable…

  11. pinkandy dit :

    pour moi le montage du bateau se mesure complet pontage inclus et je sais que nombre mettent du temps faute d’appliquer les bonne s méthodes :
    a savoir en premier la pointe avant , puis la pointe arriere et ensuite on part de l’arriere vers l’avant pour monter les velcros de chaque coté ..

    le commentaire est réaliste sans pontage et sans pompe electrique

  12. Lolo dit :

    Bonjour
    Je découvre les joies du kayak et de la voile spoon avec un kayak rigide type Bilbao. J’aurais aimé savoir si les performances d’un kayak gonflable type fhp seraient très améliorées par le gain d’une dizaine de kilos ? Cela me paraît évident mais j’ai du mal à quantifier une telle amélioration. Je m’en remets donc à votre expérience.
    Bien à vous

    • pinkandy dit :

      bonsoir , bien sur le poids inférieur ne peut etre que bénéfique pour les performances à la pagaie comme à la voile ; la difference de forme de carene diminue la stabilité directionnelle , ce qui est compensé par l’aileron dont je vous conseille de diminuer la taille ..
      par ailleur le bateau aura de meilleures performances au surf pour lequel il excelle par sa carene plate et son rocker .

      bonnes navigations 😉

Commentaires fermés

Blog Stats
  • 498,558 hits
%d blogueurs aiment cette page :